ACTUALITE

ALIOU SOW, SOULEYMANE NDENE NDIAYE, MODOU DIAGNE, FADA …. Ces « fils » de Wade qui refusent le leadership de Karim

  • Date: 9 mai 2016

 Le président Wade n`a pas seulement laissé des autoroutes au Sénégal. Il a aussi « fabriqué » des leaders politiques à la chaine les uns plus ambitieux que les autres.

Conséquence, aujourd`hui, sa maison connait une implosion avec, en toile de fond, un mélodrame familial avec Karim comme maître d`orchestre.

Modou Diagne Fada vient de créer son propre parti politique mettant fin à une aventure ambiguë qui ne l`honorait pas du tout.

Il a rejoint ainsi dynamique de son ancien ami qu`il a présenté à Wade et pour qui, il est parti demander la main de son épouse, Aliou Sow.

Tous les deux ont adopté la même stratégie que Souleymane Ndéné Ndiaye, cet ancien Premier Ministre de Wade dont l`aventure est assez symptomatique de ce qui se passe dans la maison ou le parti de Wade.

L`homme qui revendique une certaine amitié avec Macky Sall a dit et répété à plusieurs reprises qu`il ne transhumera jamais pour rejoindre l`Apr, le parti de la majorité présidentielle au pouvoir.
Pis, il a eu à faire une déclaration que personne n`a oubliée : « Je ne me rangerai jamais derrière ce gosse ». Mais, de quel gosse s`agit-il ? Eh bien de Karim Wade, fils du président Wade. Enfin, disons, son fils de sang. Wade a tellement de fils.

Qu`a cela ne tienne, Jules Ndéné comme l`appellent ses amis n`a fait que dire tout haut ce que les autres pensent tout bas. Fada et Aliou Sow diraient la même chose. D`ailleurs ils l`ont fait avec d`autres mots.

En termes clairs, c`est Karim Wade qui dérange. Ou plutôt le leadership de Karim. Ou, si vous préférez, le projet de dévolution monarchique.

Les Aliou, Fada, Jules et bien d`autres sur lesquels nous reviendrons se sont sentis à un moment donné tellement proches de Wade qu`ils ont rêvé secrètement et parfois les yeux ouverts, de lui succéder. Wade sait motiver ses fils, les requinquer, jouer sur leur immense affection à son égard au point que ce qui se passe au Pds relève beaucoup plus de la psychanalytique que de la science politique.

Apres le choix porté sur Karim, ils se sont sentis trahis et pire, exclus. Alors ils sont partis sans pour autant faire un quelconque appel du pied à Macky Sall.
C`est la même chose qui s`était passé avec ses aînés comme Serigne Diop, Ousmane Ngom, Idrissa Seck, Macky Sall, etc.

Karim a fait fuir de la maison du père un beau monde. Des « fils » qui continuent à vénérer Wade, ce Pape du Sopi, qui se comporte comme un Parrain de la mafia italienne.

Et Jules Ndéné, (encore lui) l`a si bien exprimé lors d`une émission de télévision : « Je ne peux pas dire oui-oui au père et continuer à dire oui-oui au fils ».

Alors, ils entrent tous dans une aventure hasardeuse. Si Aliou ni Fada ni Jules, quels que soient leurs mérites intellectuelles ou leurs passés d`hommes d`Etat, ne sont des personnalités politiques d`envergure nationale.

Aliou Sow est très respecté mais il vient de commettre sa première vrai erreur politique en acceptant de prendre un poste de député que Mamour Cissé a rejeté pour des questions d`éthique.
Fada appendra très vite que Darou Mouhty n`est pas le Sénégal.

Quant à Jules, il dit et répète si souvent qu`il est ancien Premier Ministre qu`on a l`impression que cela lui suffit à croire qu`il a la même envergure politique que Idy ou Macky.

Cependant, leurs démarches ne sont pas totalement maladroites. Ils veulent jauger leurs forces, se faire une base au plan national et tenir prêts pour des négociations avec le Premier leader à sortir du lot de cette arène politique, y compris Karim Wade.

Eh, oui, on peut, demain, les voir avec Macky, Idy, Karim, Gackou, ou un autre. Mais, à eux seuls, ils auront du mal à réitérer l`exploit de Macky.

Assane Samb

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15