VIDEOS

Alioune Badara Bèye – «Sankharé a toujours fait son travail d’intellectuel, de critique»

  • Date: 28 octobre 2015

Il ne donnait plus de cours à l’université, car ayant pris sa retraite le 1er octobre dernier. Professeur Oumar Sankharé s’apprêtait également à quitter son logement universitaire, a confié le président de l’Association des écrivains du Sénégal, Alioune Badara Bèye qui a rendu un dernier hommage au professeur Oumar Sankharé inhumé hier au cimetière Madoki de Grand-Thiès. Face à la presse, l’écrivain de faire des confidences sur le professeur agrégé de grammaire et de lettres classiques.

« C’était un homme qui était éloigné du matériel. Il pouvait rouler avec n’importe quelle voiture. Jusqu’à présent, il n’avait pas de voiture. Il n’aimait pas le luxe et c’est quelqu’un qui n’était pas compris. Il ne s’est jamais lié avec un quelconque régime », précise Alioune Badara Bèye qui dit avoir préparé avec Sankharé, jusqu’à lundi, jour de son décès, la journée internationale de l’écrivain. « Il était le vice-président chargé des affaires académiques, il s’occupait de la correction des textes (…). Tout le monde savait qu’il était malade et avait subi une intervention chirurgicale en France où il devait retourner de temps en temps. Vous êtes au courant de tous les problèmes qu’il a eus (…). Il est le seul être distingué de deux agrégations. Sa dimension dépassait les frontières du Sénégal », fait constater le président des écrivains du Sénégal.

L’héritage de Sankharé, selon lui, sera lourd. « J’ai parlé avec ses fils. Son héritage va être très lourd sur le plan familial. Il voulait que ses enfants aillent plus loin que lui. Il s’apprêtait à quitter le local de l’université pour aller habiter chez lui. La nouvelle génération d’écrivains et de professeurs doit prendre exemple sur lui. Nous allons instaurer un prix Oumar Sankharé pour sa mémoire ».

Voir un extrait du témoignage de Alioune Badara Bèye

Avec Seneweb

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15