téléchargement (1)

Alioune Tine veut il reprendre ses vieilles activités ?

Il était aux oubliettes. Sous Macky Sall, il a pris des couleurs. Alors qu’il a avalé beaucoup de couleuvres. Maintenant c’est le chic et le fric. Plus de sandales en cuir. Maintenant, ce sont des tenues bien choisies. Dans les souks, les grands magasins.  Le Secrétaire général de la Raddho va-t-il reprendre son bâton de pèlerin ? Tout porte à le croire. Alioune Tine virulent opposant sous Abdoulaye Wade a les pieds qui démangent.  En clamant haut et fort que « la stabilité du pays est menacée ». Cela doit donner des frissons. Si l’on consulte les archives !!!Mais pourquoi donc cherche-t-il une issue. Si l’on se souvient de sa galère, des heures difficiles qu’il a passées, dans les manifestations. Des matinées chaudes avec le M23. Alioune Tine au front. Allumant à chaque fois le brasier. Aurait-il  reçu une usine d’allumettes comme héritage ou en est-il le Président du Conseil de surveillance ?  ? En effet, depuis quelques jours, le grand défenseur des droits de l’Homme sort des sentiers perdus. Avec cette crise qui secoue l’Assemblée nationale, Alioune Tine attise le feu. Il prédit le chaos, dans un pays où les populations ne sont plus des enfants de chœur. Comme si le soir, le bonhomme, qui s’est vite métamorphosé grâce à Macky Sall, lit dans le marc du café, trace des arabesques sur le sable, ou consulte les cauris. Il fait une projection sur toutes les crises qui ont secoué l’hémicycle. Mais comparaison n’est pas raison. Tout porte à croire que Alioune Tine veut reprendre son bâton de pèlerin, pour porter la parole des Ong. Ces structures qui vous arrosent de financements, de voyages, de perdiems. Une excellente opportunité, surtout en cette période faste. Où beaucoup de choses se dessinent. On se souvient de ces faces à face, à Amitié. Une maison où le seul luxe était une case. Un salon où les murs résonnent. Une maison pleine de secrets. Alioune Tine s’était beaucoup investi. C’étaient des prises de position bien appréciées au-delà des frontières. L’Afrique est devenue le continent des lamentations. Et les droits de l’hommiste n’attendent que le rebond pour envoyer au charbon, des pyromanes.

Mais aujourd’hui, Alioune Tine est avec le pouvoir. Pourquoi a-t-il attendu, cet épiphénomène au Pds pour endosser sa tenue de combattant ? Ils sont nombreux, ces « amis » de Macky Sall à vouloir prendre la poudre d’escampette. Avec lui, c’est le travail, la ligne de conduite. On n’y tolère aucune dérive. C’est un jeune président qui ne laisse rien passer. Comme dans l’armée.

Alioune Tine commence sa petite stratégie. Certains du M23, de y’en a marre commencent à grincer des dents. Mais c’est peine perdue. Le nouveau directeur d’Amnesty Afrique de l’Ouest ne se plaît pas dans son nouveau poste. Cela l’éloigne trop des bonnes affaires. Il est devant un gardien de buts très véloce.

Ndèye DIAW

Voir aussi

79981805_gambia_jammeh_g

Yahya Jammeh aux gambiens :  » Vous, Gambiens, avez décidé que je devais partir… »

Rfi.fr- Yahya Jammeh a reconnu sa défaite à l’élection présidentielle ce vendredi soir dans une …