Accueil / ECONOMIE / Amadou Hott, un financier au ministère de l’Économie, du Plan et de la Coopération

Amadou Hott, un financier au ministère de l’Économie, du Plan et de la Coopération

Agé d’une quarantaine d’années, Hott est un banquier d’affaires, doté d’une solide expérience en banque d’affaires et dans les investissements. Il a aussi été Conseiller de plusieurs grands groupes, mais aussi d’Etats dans des opérations de fusions-acquisitions, de levée de fonds, de financement de projets et d’investissements.

Ex Directeur général du FONSIS (Fonds souverain d’investissements stratégiques), il a été nommé Vice-président à la BAD (Banque africaine de Développement) chargé de l’Energie, de la croissance verte et du développement durable. Cette nomination a pris effet le 1er novembre 2016. M. Hott avait pour mission, selon les autorités de la BAD, de conduire le Nouveau pacte pour l’énergie en Afrique (New deal for energy in Africa), une initiative historique et ambitieuse qui vise à combler l’énorme déficit énergétique de l’Afrique d’ici à 2025. En effet, M. Amadou Hott est un cadre de direction de très haut niveau, doté de vingt années d’expérience dans le secteur privé, plus précisément dans des domaines tels que les financements structurés, les banques d’investissement, les investissements dans les infrastructures et le développement de solutions énergétiques intégrées. Directeur général du Fonds souverain du Sénégal depuis sa création, il y a lancé d’importantes initiatives d’investissement en infrastructures, notamment des projets d’énergie et d’énergies renouvelables. Il a été également Directeur général de UBA Sénégal, Président d’AIBD SA (nouvel aéroport de Ndiass) et Directeur de Millennium Finance Corporation pour l’Afrique, structure dans laquelle il était chargé des opérations de financement de projets dans des secteurs tels que l’énergie, l’exploitation minière, les TIC et les services bancaires en Afrique et au Moyen-Orient.

Désigné “Young Global Leader” en 2012

  1. Hott a, à son actif, une longue expérience dans le domaine de l’énergie et de l’électricité acquise au poste de Directeur adjoint de Energy and Resources Group au Royaume-Uni, où il a piloté et apporté des solutions énergétiques intégrées aux clients, allant du financement structuré de l’énergie et des services publics au pétrole et au gaz en passant par les secteurs des métaux et des mines. Fondateur et Directeur général d’Afribridge Capital, une société d’investissement spécialisée dans les services de conseils en Afrique, il a fourni des conseils dans les domaines de l’énergie, l’électricité, l’information, les communications et les technologies ainsi que dans les secteurs minier et bancaire. M. Hott a fait ses études en France, où il a obtenu une licence en économie et un Master en marchés financiers et gestion bancaire à la Sorbonne, à Paris. En 2012, il est désigné en 2012 “Young Global Leader” par le Forum Économique Mondial de Davos qui a sélectionné 192 leaders provenant de 59 pays. Volontaire du Programme TOKTEN des Nations unies, il a enseigné la finance à l’Université Gaston Berger de Saint Louis du Sénégal en 2004 et en 2005. Depuis 2015, il est membre du Comité de sélection de la Fondation de Tony Elumelu qui soutient l’entreprenariat en Afrique avec une enveloppe de 100 millions de dollars sur 10 ans.

 

 

Zachari BADJI

 

À voir aussi

Climat: Les collectivités territoriales exposent leurs difficultés à accéder au Fonds vert

Un atelier national sur le financement décentralisé de l’adaptation au changement climatique s’est tenu sous …

Umoa: 14.290.490 bénéficiaires des SFD dénombrés

Le nombre des Systèmes financiers décentralisés (SFD) dans l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) est chiffré …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *