Accueil / ACTUALITES / Amadou Ly Bocoum vice-présidemt du Meds, aux jeunes entrepreneurs « La nouvelle approche, c’est l’auto-entreprenariat »

Amadou Ly Bocoum vice-présidemt du Meds, aux jeunes entrepreneurs « La nouvelle approche, c’est l’auto-entreprenariat »

Un cercle des jeunes entrepreneurs du Mouvement des Entreprises du Sénégal vient de voir le jour. La cérémonie de lancement a eu lieu ce week-end à Dakar, sous la présence du vice-président du MDES.

« Aujourd’hui, tout le monde sait que les politiques de création d’emploi classiques ont atteint leurs limites parce que la demande est trop forte et les capacités d’absorption sont limitées ».

Ces propos sont d’Amadou Ly Bokhoum, vice-président du Mouvement des Entreprises du Sénégal (MDES). C’est à l’occasion du lancement du cercle des jeunes entrepreneurs du MDES. Pour lui, la nouvelle approche c’est l’auto-entreprenariat. Le MDES n’est pas en reste, il va continuer à travailler par rapport à ces initiatives pour former ses jeunes entrepreneurs, les mettre en réseau et les linker au niveau du MDES en ouvrant un réseau interne et au niveau international par le Président Mbagnick Diop. « Il faut que ces jeunes soient des auto-entrepreneurs, et demain de grands employeurs. Il faut qu’ils croient en eux et qu’ils ne soient pas dans une politique d’assistanat, mais que ça soit eux qui puissent assister leurs jeunes frères et sœurs qui n’ont pas mes opportunités », a-t-il recommandé.

A l’en croire, ces derniers ont l’opportunité de faire des études et d’avoir les capacités de créer une entreprises et d’appartenir au Meds qui est une composante du secteur privé national et du patronat sénégalais. Ils ont une ambition d’attendre le sommet et le MDES a cette ambition également pour la jeunesse sénégalaise et pour les jeunes du cercle des jeunes entrepreneurs du Mouvement des Entreprises du Sénégal. « Je me réjouis de cette initiative du président du MEDS. Celle-ci vient à son heure parce que Mbagnick Diop a beaucoup œuvré pour la jeunesse, surtout avec le forum du premier emploi, fondation emploi jeune. Aujourd’hui, il met les conditions pour le lancement du cercle des jeunes entrepreneurs du MDES qui va être la future pépinière des futurs hommes d’affaires du Sénégal», a dit M. Bokhoum. Et d’ajouter : « Je pense que tout l’accompagnement qui sied à la réussite de cette initiative, le président et les membres s’y attèleront de toutes leurs forces et énergies et je leur souhaite une réussite parce que leur réussite, c’est la réussite du Sénégal ».

D’après son coordonnateur Matar Faye, C’est un démembrement du Mouvement des Entreprises du Sénégal qui est créé exclusivement pour les jeunes entrepreneurs en activité, âgés moins de 35 ans. L’adhésion est très sélective. Ce n’est pas n’importe quel entrepreneur qui sera accepté. Pour y adhérer, il faut accepter, incarner les valeurs et la vision du club, mais aussi l’engagement et le dynamisme. « Nous avons remarqué qu’il existe aujourd’hui beaucoup d’entrepreneurs qui évoluent dans le système économique du Sénégal, mais qui n’ont pas de soutien et de réseau. Ce cercle des entrepreneurs sert de plateforme de plaidoyer et de pression pour aider les jeunes entrepreneurs à décoller », a-t-il expliqué. Pour lui, ces jeunes sont courageux et talentueux, mais c’est surtout le soutien moral qui leur manque. C’est pour cela, dira-t-il : « nous avons prévu une politique de mentorat dans le club ». Ce cercle a pour mission de réunir, accompagner, outiller, promouvoir et d’amener les jeunes entrepreneurs à réussir dans la vie.

Zachari BADJI

À voir aussi

GO: Raison d’Etat…d’âme

Maintenant, on s’habitue. C’est quand le Conseil Constitutionnel se déclare compétent dans une affaire, ou …

Les Saltigués prédisent un second mandat à Macky

Les saltigués ont annoncé, lors de leur cérémonie de «Xoy 2018 », un hivernage pluvieux et …