Confidences

AMBASSADEUR NDIOUGA NDIAYE SUR LES ATTAQUES DE JAMMEH ‘’C’est le pont qui est en dessous, devant et derrière’’

  • Date: 16 novembre 2015
 Les attaques de Yahya Jammeh contre ses homologues sénégalais ne cachent rien d’autre qu’une mauvaise volonté sur la réalisation du pont de passage. Telle est la conviction de l’ancien ambassadeur du Sénégal en Gambie. Sur les rapports de forces entre les deux pays, Ndiouga Ndiaye est  catégorique : si le Sénégal veut asphyxier son voisin économiquement ou le déstabiliser, Jammeh n’y pourra rien.  

Le chef de l’Etat gambien s’est encore une fois attaqué au Président sénégalais. Yahya Jammeh a qualifié Abdoulaye Wade et Macky Sall respectivement d’arrogant et de pion pour la France. Face à la difficulté qu’il y a d’avoir des relations apaisées entre les pays frères, on est en droit de se demander ce qui se passe réellement. Quelle en est la cause ?

Ancien ambassadeur du Sénégal en Gambie, Ndiouga Ndiaye estime que la principale raison des attaques de Jammeh contre ses homologues sénégalais, c’est le pont devant traverser son pays. ‘’Toujours, c’est la même rengaine. Tous les prétextes sont bons pour s’en prendre aux Présidents sénégalais. Par contre, ce que je constate et qui est constant, c’est qu’à chaque fois qu’on est arrivé enfin à trouver la solution du fameux pont sur la Gambie, surgissent des histoires de cette nature. J’estime que tout le problème tourne autour de ce pont.’’ Parmi les prétextes, il y a le transport à la frontière, les matchs de football…

L’ambassadeur rappelle qu’avec l’apport de la communauté internationale, les deux voisins ont réussi à trouver les financements. La pause de la première pierre aussi a eu lieu en attendant le début des travaux. Mais depuis lors, c’est le statut quo. ‘’Jammeh a alors profité d’une tournée à la frontière du Sénégal pour s’attaquer encore, comme il le fait souvent, aux Présidents du Sénégal’’.

Toutefois, précise M. Ndiaye, il n’y a pas de problèmes entre les deux peuples, malgré les attaques répétées. Le problème, c’est plutôt entre Yahya Jammeh et les Présidents sénégalais. ‘’Et tout cela, c’est le pont qui est en dessous, c’est le pont qui est devant, c’est le pont qui est derrière’’, se veut formel l’ambassadeur.  ‘’Yaya Jammeh ne veut pas de ce pont. Tout le monde le sait. Il a signé. Mais au fond de lui-même, il ne croit pas à la réalisation de ce pont. Et toutes les occasions sont bonnes pour revenir sur cette décision, avec surtout la manière peu cavalière qui lui convient’’, révèle M. Ndiaye.

Le Sénégal a pourtant proposé que tous les revenus sur le pont soient pour la Gambie, puisque l’ouvrage devrait être sur son territoire. Mais rien n’y fait. Pour toutes ces raisons, l’ambassadeur se pose des questions sur la raison d’être du haut commissariat sénégalo-gambien instauré il y a quelques années, pour travailler à la réalisation du pont. ‘’Étant donné que le pont ne se réalisera pas, moi je ne vois plus l’utilité de ce haut commissariat. Et il faut travailler à ce que cette voie de contournement par Tamba soit réalisée pour qu’enfin on puisse joindre la Casamance sans passer par la Gambie, même s’il faut conventionner sur le prix du transport public entre la frontière et Tambacounda. Et tout le monde aura la paix’’, préconise-t-il.

Le soutien de la Mauritanie

Dans ses sorties antérieures, Jammeh a aussi accusé Macky Sall de vouloir bloquer l’économie gambienne. L’ancien représentant du Sénégal à Banjul trouve que c’est faux, c’est une illusion. Selon lui, le Président Macky Sall a plein de solutions pour étouffer la Gambie. Mais que très certainement, il ne veut pas que le peuple gambien en souffre. ‘’Il suffit juste de bloquer le passage entre les deux pays pour que, économiquement, la Gambie étouffe. Ça a été le cas il y a quelques années. Et il a fallu l’intervention de nos amis mauritaniens, parce qu’il n’y avait plus de gaz. En quelques jours, ils ont beaucoup souffert. J’étais là pour vivre cet enfer avec eux. C’est la Mauritanie qui a envoyé une petite quantité pour les dépanner’’, se souvient-il.

En outre, entre Jammeh et les chefs d’Etat sénégalais, ce n’est pas uniquement une histoire d’économie. C’est aussi une affaire de stabilité. Yahya considère le Sénégal comme un refuge de ses ennemis. Il accuse très souvent le Sénégal de vouloir déstabiliser son régime. Mais l’ambassadeur n’y voit que ‘’des histoires de politique politicienne’’. Pour lui, le Sénégal n’a aucun intérêt à affaiblir la Gambie. Sinon il l’aurait fait bien avant 1994, c’est-à-dire avant l’arrivée de l’enfant de Kanilaï au pouvoir. ‘’Si le Sénégal veut déstabiliser la Gambie, elle ne pourra pas s’y opposer’’, a conclu Ndiouga Ndiaye.

Enquête

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15