24 avril, 2014
Accueil » POLITIQUE » Ambiance électrique à l’assemblée Députés libéraux et Yakaristes s’insultent devant le peuple
Ambiance électrique à l’assemblée Députés libéraux et Yakaristes  s’insultent devant le peuple

Ambiance électrique à l’assemblée Députés libéraux et Yakaristes s’insultent devant le peuple

En élisant cette nouvelle assemblée, tous les sénégalais attendaient une rupture dans le comportement de nos parlementaires. Hier, en votant la motion de censure, le président Moustapha Niasse est intervenu à maintes reprises pour rappeler à l’ordre les députés.
L’ambiance était électrique à l’assemblée nationale entre élus de la majorité et de l’opposition. Après la guerre des ondes, ces dernières semaines, dans le cadre des audits et la convocation de certains responsables du Pds devant les tribunaux, hier, les deux camps se sont livrés à une bataille sans merci.

Cissé Lo « ils ont volé l’argent des sénégalais »

C’est le député Moustapha Cissé Lo qui a ouvert le bal, en attaquant directement les libéraux qu’il a traités de voleurs. « Certains parmi vous, avant-hier, n’avaient même le billet de car rapide pour venir à l’assemblée. Aujourd’hui, ils ont des immeubles partout à Dakar. Ils ont volé et détourné les fonds de l’état et n’ont pas honte de venir parler de transparence dans cette assemblée. Aujourd’hui, c’est la honte qui vous anime », assénera Cissé Lo, sous les applaudissements et huées des personnes présentes à l’assemblée nationale.

Abdoulaye Baldé parle d’une autre affaire louche

De révélation en révélation, Abdoulaye Baldé parle d’une autre affaire louche. « M. le premier ministre, avez-vous, vrai ou faux, cautionné, en tant que directeur d’une banque de 1989 à 1997, l’ouverture des comptes fictifs aux noms des personnes décédées ? Avez-vous remis des bons de caisses en liquides à M. Habré ? », s’interroge Abdoulaye Baldé. Le premier ministre s’est porté à faux contre les interrogations du maire de Ziguinchor.

Sokhna Dieng : « il faut modifier la loi Ezan »

Sokhna Dieng qui a fermé le chapitre des «jets» de pierres à l’assemblée a demandé aux libéraux de se cacher pour les dérives commises. « Vous avez détruit ce pays et vous revenez aujourd’hui pour faire de la diversion, parce que vous savez très bien que cette motion ne peut pas passer. Vous voulez tout simplement semer la confusion, pour qu’on oublie la traque des biens mal acquis. Nous irons jusqu’au bout dans cette traque, parce que l’ancien président s’est fait entourer par des jeunes loups qui se sont partagé des biens du pays. Nous voudrions aussi que la loi Ezan soit abrogée pour rouvrir des dossiers de crimes de sang », a-t-elle exigé.

Ibrahima Khalil DIEME

REWMI QUOTIDIEN