téléchargement

AMINATA MBENGUE NDIAYE PRÔNE LA CRÉATION D’UNE FÉDÉRATION DES PRODUCTEURS DE MOUTONS DE RACE

La ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, a plaidé samedi à Saint-Louis (nord), pour la création dans les meilleurs délais d’une fédération nationale des producteurs de moutons de race afin de mieux entretenir cet élevage d’élite par la promotion de la variété génétique.

 ‘’Je voudrais appeler toutes les organisations du secteur à collaborer pour mettre sur pied et dans les meilleurs délais un fédération nationale des producteurs de moutons de race afin de mieux entretenir cet élevage d’élite (…)’’, a-t-elle notamment déclaré.
La ministre de l’Elevage et des Productions animales intervenait lors de la cérémonie officielle d’ouverture de la quinzième foire d’exposition de moutons de race améliorée de Saint-Louis à l’initiative de l’Association pour la professionnalisation de l’élevage de moutons (ASPEM).
‘’Il est important que les associations professionnelles similaires collaborent et échangent afin de mieux assurer la variété génétique, de renforcer le progrès génétique de l’élevage ovin national et de diffuser durablement les gènes des meilleurs sujets’’, a-t-elle fait valoir.
Pour Aminata Mbengue Ndiaye, la mise sur pied de cette fédération constituera un jalon important pour la création interprofession du secteur.
Elle a ainsi assuré du soutien du gouvernement et du ministère de l’Elevage et des Productions animales aux acteurs dans la recherche de solutions permettant de lever les contraintes du secteur de l’élevage.
Le développement du sous-secteur de l’élevage est une priorité pour le gouvernement au regard des importantes actions initiées par le président de la République, a-t-elle laissé entendre.
Il s’agit d’en faire un levier essentiel de développement économique et social du Sénégal à travers la création d’emplois et la couverture de l’essentiel des besoins des populations en animaux, en produits alimentaires d’origine animales entre autres, selon Aminata Mbengue Ndiaye.

Au Sénégal, trois millions de personnes s’activent dans l’élevage et les productions animales. le secteur représente 4 % du produit intérieur brut (PIB) du pays et 22 % du PIB du secteur primaire, d’après les résultats du dernier recensement général de la population, cités par Mme Ndiaye.

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Ousmane Sow Un Géant de l’Art s’éteint

Le monde des Arts est en deuil. Ousmane Sow est mort ! L’artiste aux mains ingénieuses …