Accueil / POLITIQUE / analyse des résultats du premier tour de scrutin du 26 FEVRIER 2012 dans la perspective du second tour

analyse des résultats du premier tour de scrutin du 26 FEVRIER 2012 dans la perspective du second tour

le poids électoral de l’opposition et du camp présidentie au sortir du 1er tour dans la perspective du second tour

Le 1er tour de scrutin de l’élection présidentielle a eu lieu le 26 février 2012. Il avait pour l’opposition Sénégalaise, le Mouvement du 23 juin 2011 (M23), l’opinion publique nationale, la communauté internationale et le camp présidentiel valeur de référendum quant à l’acceptation de la validité de la candidature du Président de la République sortant Maitre Abdoulaye WADE. Il a rendu son premier verdict. Le Président de la République sortant qui s’estimait largement majoritaire dans le pays avant le scrutin n’a pas pu obtenir la majorité absolue de 50% au 1er tour. Il s’est retrouvé avec près du tiers des suffrages exprimés (34,8%) soit moins d’un million d’électeurs. Ce qui représente moins du quart des électeurs inscrits soit 18%. Ce faible score a conforté le M23. Ce dernier s’était fermement opposé au projet de loi constitutionnelle visant à faire supprimer le scrutin majoritaire à deux tours et le quart bloquant et à instituer un scrutin majoritaire à un tour et le minimum bloquant représentant le quart (25%) des suffrages exprimés. Les candidats investis par les coalitions de l’opposition et ceux indépendants ont bénéficié du suffrage de 65% des votants y compris celui des sénégalais de l’extérieur dont 70% des votes sont allés à l’opposition.

Contrairement à l’idée qui s’est accréditée dans l’opinion publique et la presse, il ressort des résultats du 1er tour que sur les quatorze (14) régions du Sénégal, la coalition FAL 2012 n’a obtenu la majorité absolue que dans les deux nouvelles régions de Kédougou et Sédhiou alors que les douze (12) autres régions sont favorables à l’opposition. L’opposition a obtenu une majorité de près de 70% dans trente trois (33) départements qui représentent 86% de l’électorat. La coalition FAL 2012 n’a obtenu la majorité absolue que dans douze (12) départements dont la totalité des suffrages ne représente que 14% de l’électorat Sénégalais. Les suffrages obtenus par l’opposition au Sénégal et à l’étranger sont de 1764 462 contre 942 327 pour le Président sortant sur 2706 789 suffrages valablement exprimés.

L’opposition a obtenu entre 73% et 75% des suffrages dans les régions de Dakar, Thiès, Fatick et de Kaolack qui regroupent 54,8% de l’électorat Sénégalais, 40,5% des suffrages de la coalition FAL 2012 et 62,4% des suffrages de l’opposition.

S’agissant de la Région de Louga remportée par l’opposition à 58% contre 42% pour FAL 2012 et du département de Louga qui représente 40% de l’électorat de ladite Région, l’opposition y a obtenu 66% (49723) contre 34% pour le Président sortant (25703). Dans le département de Linguère, c’est près de 60% des suffrages qui sont allés à l’opposition (32245) contre 40% (217219 au FAL. Ce n’est que dans le département de Kébémer que le Président a obtenu près de 55% contre 45% pour l’opposition. Sous ce rapport, le Président de la République est arrivé second derrière l’opposition tant au niveau national, dans les deux départements de Louga et Linguère qu’au niveau régional avec près de 42% (76 301) contre 58% pour l’opposition (105 856).

Concernant la région de Diourbel et les deux départements de Diourbel et de Bambey, c’est l’opposition regroupée dans BENNO BOKK YAKAAR qui, arrive en tête avec respectivement 51,7% ;64,3%; 55,6 % contre 48,3% ;35,7% % et 44,4% pour la coalition FAL 2012 qui est en tête de peleton dans le département de M’Backé avec 55,5% même si dans la commune de M’Backé elle n’a obtenu que 49%.

Au-delà des performances que chacun des candidats de l’opposition a réalisé et qui se sont traduites par une mise en ballotage défavorable du président sortant tant au niveau national que régional et de celles que la coalition Macky 2012 a réalisé et qui lui vaut d’être admis au second tour de scrutin, le plus important est d’assurer l’unité et le rassemblement autour de celui que tous les douze (12) autres candidats que sont Moustapha NIASSE, Ousmane Tanor Dieng, Idrissa Seck, Cheikh Tidiane Gadio, Cheikh Ibrahima FALL, Cheikh Bamba DIEYE, Djibril NGom, Mor DIENG, Doudou NDOYE, Diouma DIAKHATE, Oumar khassimou DIA, Amsatou Sow SIDIBE et le M23 ont décidé de soutenir pour le second tour en s’engageant à battre campagne ensemble, à gagner ensemble le 25 mars 2012 pour parachever le combat engagé les 22 et 23 juin 2011 et faire renaitre l’espoir.

Aussi, l’oppision a t-elle appelé à conjuguer les efforts pour relever le taux de participation à plus de 60%, maintenir la dynamique de la mobilisation, de l’unité et du rassemblement (BENNO BOOK YAKAAR) en vue de la victoire finale en consolidant les acquis du 1er tour mais surtout faire en sorte que nous puissions gagner ensemble et gouverner ensemble aux mieux des intérêts du Sénégal et que la première mandature du Président Macky SALL soit profitable à toutes celles et tous ceux qui étaient laissés pour compte,

ANNEXES

Tableau 1 : Scrutin du 26 février 2012 (répartition des suffrages entre FAL et opposition)

Régions suffrages

FAL 2012 (% FAL 2012) Candidats Opposition (majorité absolue)

Dakar 189 493 25,1% 559 652 74,7% OPP

Diourbel 99 606 48,3% 103 869 51,7% Opp

Fatick 36 862 26,7% 99 570 73,0% Opp

Kaffrine 42 748 42,3% 56 603 57,0% Opp

Kaolack 48 252 26,0% 135 093 73,7% Opp

Kédougou * 13 811 58,4% 9 340 40,3% FAL 2012

Kolda 51 111 47,9% 53 723 51,2% Opp

Louga 76 301 41,4% 105 856 58,1% Opp

Matam 38 837 41,1% 61 369 61,2% Opp

St Louis 84 201 40,4% 122 031 59,2% Opp

Sédhiou * 50 586 60,4% 31 699 38,5% FAL 2012

Tambacoun 45 419 45,8% 52 359 53,5% Opp

Thiés 97 590 26,3% 270 838 73,5% Opp

Ziguinchor 43 217 48,6% 44 852 50,9% Opp

Intérieur 918 034 34,7% 1 706 854 65,3% Opposition

Etranger 22 698 30,3% 52 132 69,7% Opposition

Ensemble 942 327 34,8% 1764 462 65,2% Opposition

Sources : données de l’observateur du 29 février 2012 /BW

NB : (*) les deux (2) régions de Kédougou et Sédhiou où la coalition FAL 2012 dispose de la majorité absolue

contre douze (12) régions où l’opposition (BENNO BOKK YAKAAR) a obtenu entre 50,9% et 74,7% des suffrages

Tableau 2 : Sénégal: scrutin du 26 Février 2012 poids électoral de l’opposition et du camp présidentiel par département

DEPART FAL 2012 OPP MACKY RESTE OPP

DAKAR 22,0% 78,0% 24,7% 53,3%

Guédiaway 27,3% 72,7% 29,3% 43,4%

PIKINE 27,7% 72,3% 32,7% 39,6%

Rufisques 28,5% 71,5% 23,3% 48,2%

BAMBEY 44,4% 55,6% 26,2% 29,3%

DIOURBEL 35,7% 64,3% 29,7% 34,7%

MBACKE * 55,5% 44,5% 32,7% 11,8%

FATICK 19,4% 80,6% 53,1% 27,5%

Foundiougn 32,6% 67,4% 26,5% 40,9%

GOSSAS 40,1% 59,9% 35,5% 24,3%

Birkilane 40,8% 59,2% 15,3% 43,9%

KAFFRINE 39,7% 60,3% 12,9% 47,4%

Kougueul 48,2% 51,8% 24,6% 27,2%

MALEM HO43,0% 57,0% 13,8% 43,2%

Guinguineo 44,2% 55,8% 25,5% 30,3%

KAOLACK 20,9% 79,1% 23,2% 55,9%

NIORO 28,3% 71,7% 8,3% 63,5%

KEDOUGOU 59,1% 40,9% 19,8% 21,2%

SALEMATA * 60,9% 39,1% 23,1% 16,0%

SARAYA * 60,2% 39,8% 18,5% 21,3%

KOLDA 48,9% 51,1% 19,4% 31,7%

MEDINA Y 53,3% 46,7% 22,3% 24,4%

VELINARA 47,0% 53,0% 31,1% 21,9%

KEBEMER 54,7% 45,3% 22,1% 23,2%

LINGUERE 40,5% 59,5% 41,3% 18,2%

LOUGA 34,1% 65,9% 28,4% 37,5%

KANEL 42,1% 57,9% 47,7% 10,2%

MATAM 32,5% 67,5% 55,8% 11,7%

RANEROU 62,4% 37,6% 27,9% 9,7%

DAGANA 44,3% 55,7% 24,1% 31,6%

PODOR 40,9% 59,1% 39,2% 20,0%

ST LOUIS 37,9% 62,1% 21,3% 40,8%

BOUKILING 55,1% 44,9% 24,7% 20,2%

GOUDOMP 58,0% 42,0% 16,5% 25,6%

SEDHIOU * 69,7% 30,3% 13,7% 16,6%

BAKEL 36,9% 63,1% 30,5% 32,5%

GOUDIRY 42,1% 57,9% 32,4% 25,5%

KOUMPENT55,0% 45,0% 30,2% 14,8%

TAMBACOU49,2% 50,8% 27,5% 23,4%

MBOUR 22,6% 77,4% 22,9% 54,5%

THIES 22,1% 77,9% 9,4% 68,5%

TIVAOUNE 38,4% 61,6% 14,5% 47,0%

BIGNONA * 55,7% 44,3% 16,5% 27,9%

OUSSOUE 45,0% 55,0% 27,7% 27,4%

ZIGUINCH 44,6% 55,4% 21,8% 33,7%

ETRANGR 30,3% 69,7% 34,9% 34,7%

ENSEMBLE 34,8% 65,2% 26,6% 38,6%

Source résultats définitifs du Conseil constitutionnel/BW/

NB : (*) ce sont les douze (12) départements nés du nouveau découpage administratif où la coalition FAL 2012 a obtenu la majorité absolue avec environ 57% représentent 14% de l’électorat contre trente-trois (33) départements et l’étranger où l’opposition a obtenu entre 50,8% et 80,6% des suffrages exprimés et qui représentent 86% de l’électorat Sénégalais.


À voir aussi

HCCT :La dernière volonté de Tanor

SourceA revient sur les derniers instants  de Ousmane Tanor Dieng. Le patron des “Verts” avait promis …

Tanor, l’incarnation du PS senghorien et dioufiste

Le Secrétaire général du Parti socialiste sénégalais est décédé hier lundi matin, à Paris en …