Accueil / ACTUALITES / Arnaque sur le sucre- la CSS soutire 20 milliards de F CFA par an aux sénégalais.

Arnaque sur le sucre- la CSS soutire 20 milliards de F CFA par an aux sénégalais.

Dans un document parcouru par Rewmi Quotidien, Moubarak Lô démontre comment la Compagnie sucrière sénégalaise se sucre-t-elle sur le dos des sénégalais?

C’était une des promesses électorales de Macky Sall : la baisse des prix des denrées de première nécessité dont le sucre. Un serment électoral qui fut effectivement tenue au début de son mandat. Mais la réalité est toute autre. La CSS comme une sangsue arnaque la population en se sucrant grassement sur son dos. C’est Moubarak Lô qui le dit. Le  sucre en poudre que produit la CSS continue à être vendu au détail à 600 FCFA (au lieu des 575 F retenus par le Gouvernement), évoque-t-il à mots couverts. Alors que l’indice FAO pour le sucre est passé de 368,9 en 2011 à 163,2 en août 2015, soit une baisse de plus de 205 points en raison notamment d’une offre surabondante de la part des grands producteurs de canne à sucre que sont le Brésil et l’Inde. Selon toujours Mr Lô, si cette tendance mondiale était systématiquement appliquée au Sénégal (comme le promettait du reste le candidat Macky Sall), le sucre serait vendu, aujourd’hui, sur le territoire national, entre 350 et 400 F CFA. Mais déplore-t-il, ce  surcoût d’au moins 175 FCFA sur le prix du sucre pèse lourdement sur les populations pauvres. Ainsi, du fait des privilèges accordés à la CSS, chaque ménage sénégalais (comprenant 9 membres et consommant 12 kilogrammes par tête en moyenne par an) doit «subventionner» la CSS à hauteur de 19.000 F par an, lui permettant d’engranger près de 20 milliards de FCFA de bénéfices indus chaque année, soit près de 250 milliards FCFA sur dix ans, si l’on tient compte de l’évolution démographique. Mais ce n’est pas tout. Moubarak Lô d’enfoncer le clou : «le ménage pauvre de 21 membres, ce qui est fréquent en zone rurale, est quant à lui ponctionné de 45.000 FCFA par an, soit la moitié de la bourse de sécurité familiale qu’il doit perdre uniquement avec le prix exorbitant du sucre (sa facture annuelle en sucre atteignant 145.000 FCFA, alors qu’elle n’aurait été que de 100.000 FCFA environ s’il résidait au Mali». Pis dit-il, la CSS qui existe depuis plus de quarante ans et, malgré la protection exorbitante qui lui a été continuellement offerte, n’a jamais réussi à atteindre l’autosuffisance en sucre qu’elle a toujours promise. Toutes choses qui lui font dire que le sucre de la CSS se révèle être un vrai poison pour le programme « Yoonu Yokkuté », fondé sur l’amélioration des conditions sociales des ménages et la baisse du coût de la vie. Et si  Macky n’agit pas au plus vite, selon M Lô, il risque de saper gravement et progressivement sa crédibilité, en mettant en lumière une compassion à la carte, comme moyen de gouvernance, selon que les acteurs concernés sont puissants ou faibles. Aujourd’hui, tout ce que le Président Macky Sall doit faire, lui conseille Moubarak Lô, c’est de choisir son camp : celui du peuple qui souffre ou celui de la CSS qui accumule les surprofits.

Salamraky

À voir aussi

Revivez les temps forts de la deuxième et dernière journée de la 16e édition du forum du 1er emploi organisé par le MEDS

REWMI.COM- Le Mouvement des entreprises du Sénégal (MEDS) a organisé le vendredi 3 février dernier …