Accueil / International / Angleterre: voici l’homme qui voulait faire bombarder une mosquée (photo)

Angleterre: voici l’homme qui voulait faire bombarder une mosquée (photo)

Steven Bishop, 43 ans, sera emprisonné pendant quatre ans à la Crown Court de Kingston en Angleterre pour avoir planifié de bombarder une mosquée afin de se venger d’une victime d’attaque terroriste à la Manchester Arena, pour laquelle il était devenu obsédé.

L’extrémiste était devenu obsédé par Saffie-Rose Roussos, la plus jeune victime de l’attaque terroriste du Manchester Arena, âgée de 8 ans, et il a décidé de venger sa mort. Lorsque Bishop, un toxicomane sans emploi, a été arrêté par la police antiterroriste, il avait reçu des instructions concernant la fabrication d’explosifs.

Il avait effectué des recherches sur les attentats terroristes de Manchester, London Bridge et Paris à l’aide d’un téléphone acheté le 18 octobre. Il avait également recherché à plusieurs reprises des monuments commémoratifs sur Saffie-Rose Roussos. Metro UK rapporte qu’il a affirmé avoir utilisé le black web pour acheter des matériaux pour une bombe artisanale parce que la voix de Saffie-Rose lui aurait “dit de le faire”.

Bishop était sur le point de créer un explosif pour attaquer la mosquée Morden lorsqu’il a été arrêté à la suite d’un signalement après qu’il eut révélé ses plans à quelqu’un.

Cinq jours avant que la police perquisitionne son domicile et trouve des feux d’artifice, un détonateur et un détonateur altérés le 29 octobre dernier, Bishop était allé sur Facebook pour déclarer que “quelque chose de grave allait se passer bientôt”.

Bishop, qui a des antécédents de problèmes de santé mentale, a été arrêté le 29 octobre 2018 après avoir montré à un proche ami des images d’objets qu’il aurait collectés pour construire «une bombe» dans le but de viser une mosquée.

Bishop a été condamné à quatre ans de prison pour possession de substances explosives dans l’intention de mettre sa vie en danger; deux ans de suite pour possession d’informations susceptibles d’être utiles à une personne qui prépare un acte de terrorisme; et une journée concomitante pour violation d’une libération conditionnelle qui lui a été donnée à la suite de l’agression aggravée par des motifs raciaux, selon Metro.

Afrimag

À voir aussi

El-Béchir transféré en prison

L’ex-président soudanais Omar el-Béchir, renversé par l’armée le 11 avril, a été transféré dans la soirée du …

Tristes confidences de Wade à sa famille : « si je meurs…

Poignant, Me Wade pense comme tout bon musulman à la mort et à sa tombe. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *