Education

ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 APAISEE LES 21 DIRECTIVES DE MAHAMMED

  • Date: 30 octobre 2015

Le gouvernement du Sénégal a retenu 21 directives pour l’amélioration de la qualité des enseignements-apprentissages de la présente année académique. C’était hier, jeudi 29 octobre, à l’occasion d’un conseil interministériel sur la rentrée scolaire présidé par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne. Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a présidé hier, jeudi 29 octobre, à la Salle de Conférences du Secrétariat général du Gouvernement (Immeuble Ex-BREDA), un conseil interministériel autour de l’Education et de la Formation. Les acteurs de la communauté éducative et les ministères concernés ont fait, le point du bilan de l’année écoulée en identifiant les contraintes et les difficultés du secteur, afin de fixer de nouvelles directives pour un bon déroulement de l’année scolaire.

Ainsi, l’Etat, en ce qui concerne l’éducation nationale, a arrêté “21 directives que le gouvernement est chargé de mettre en oeuvre au cours de l’année 2015-2016”. C’est le ministre de l’éducation nationale, Serigne Mbaye Thiam qui l’a fait savoir à la presse, au terme de la rencontre. “Ces directives ont attrait à l’amélioration de la qualité des enseignements-apprentissages, notamment par le développement de l’éducation numérique et l’utilisation de technologies numériques dans les domaines de l’éducation et de la gestion du secteur”, a soutenu M. Thiam. Non sans ajouter : “le renforcement des équipements scientifiques des établissements scolaires”.

Pour ce qui est de l’accès équitable à l’éducation, il est, indique-t-il, prévu la “construction de huit collèges dans la région de Dakar, et la réhabilitation de neuf autres à Dakar et celle de 30 établissements scolaires (collèges et écoles élémentaires) de Ziguinchor et Sédhiou en 2016. Sans oublier le démarrage de la construction de 64 ‘’daara’’ (écoles coraniques) et la finalisation de 50 écoles primaires”.

Relevant que ces directives entrent en droite ligne des trois axes définis lors du conseil présidentiel, notamment une «école de la réussite», une «école pour tous» et une «école stable, viable et pacifié», le ministre du parti socialiste est revenu sur l’évaluation des 30 directives  retenues l’année dernière. Il a relevé en effet que “28 directives sur les 30 prises en 2014 sont en cours d’exécution.

Il y a 2 directives liées à des questions de financements, de concertations avec les collectivités locales qui n’ont pas été exécutées”. Le niveau d’exécution des directives annoncé par le ministre a été balayé d’un revers de main par coordonnateur du Grand cadre des syndicats d’enseignants (Gcse). Mamadou Lamine reste formel : “on a constaté sur les directives de l’année dernière, cinq seulement ont été réalisées. Deux, n’ont pas du tout un début de réalisation. Il semblerait que les 23 autres sont en cours de réalisations”.

LE GCSE N’EXCLUT PAS DE DEPOSER UN PREAVIS DE GREVE

Revenant sur les directives retenues par le PM pour l’éducation et de la formation, le cadre regroupant les organisations syndicales estime que les “directives relatives aux ressources allouées aux établissements scolaires et les structures déconcentrées du ministère de  l’Education nationale n’ont pas été respectées”. Mamadou Lamine Dianté et sa bande soutiennent que “le gouvernement a choisi délibérément de ne pas investir dans le  fonctionnement de ces structures. Aucune des mesures prises par le président de la République n’a été respectée. Aucune liste de mise en oeuvre des enseignants pour leur intégration. Il n’y a pas eu un paiement des rappels”.

En tout état de cause, les quatre heures tour d’horloge n’ont pas pour le moment dissipé les inquiétudes d’une année scolaire sans perturbation. Les syndicats d’enseignants autour du Gcse pensent que “ce serait imprudent de ne pas déposer un préavis de grève”. “Nous ne sommes pas à l’abri du réchauffement du front social”, dixit Dianté à l’issue de la rencontre.

Sudonline

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15