edu_examen_

ANTICIPEE DE PHILOSOPHIE- DES CANDIDATS TROUVENT LES EPREUVES ABORDABLES

Pas moins de 152 582 candidats répartis dans 394 centres ont composé à travers le Sénégal, hier, dans les anticipées de philosophie du baccalauréat 2016. Et au sortir des épreuves, des candidats interrogés dans certains lycées de Dakar ont trouvé les sujets abordables.

Le baccalauréat 2016 a débuté, hier, sur toute l’étendue du territoire national, avec les épreuves anticipées de philosophie. Ainsi, 152 582 candidats répartis dans 394 centres ont composé dans cette discipline. Pour ce qui est des trois sujets au choix, ils sont articulés autour de la réflexion philosophique, esthétique : art et liberté et Etat. Une satisfaction pour bon nombre d’élèves rencontrés aux centres d’examen des lycées John F. Kennedy et Blaise Diagne.

Mamadou Kanouté, élève en L2 ne dira pas le contraire, «les sujets sont abordables, il était prévu que le chapitre esthétique consacré à l’art allais sortir», a déclaré le jeune candidat qui, en bon connaisseur rappelle que, «cela fait des années que les sujets tournent autour de la réflexion philosophique qui constitue le premier chapitre, la science ou encore l’art qui est le dernier chapitre des cours de philosophie».

«On s’attendait à avoir au moins un sujet parlant de ces trois chapitres. Espérons que les autres matières soient aussi abordables pour nous permettre de décrocher le bac aussi facilement», a souhaité le jeune homme.

Même remarque chez ces candidats du lycée des Parcelles assainies à l’image de Moussa Diop. «Nous ne sommes pas surpris, notre professeur de philo insistait toujours sur ces leçons. Il nous exhortait à s’entraîner à faire des exercices de dissertations ou de commentaires sur des sujets similaires. Donc, on peut dire qu’on était assez préparé et du coup les sujets deviennent abordables pour nous. D’ailleurs j’ai révisé l’art et c’est sorti, on peut dire que c’est une chance», dit-il.

Moins confiant que ses camarades, Sidy Diop quant à lui trouve le sujet du commentaire assez difficile. «J’ai bien révisé le chapitre Etat et liberté mais on nous l’a pas donné sous forme de dissertation, il s’agit du commentaire. Ce n’est pas certes difficile mais c’est la méthode qui est complexe. Il est beaucoup plus facile de réussir une dissertation qu’un commentaire. C’est pourquoi j’ai choisi le sujet évoquant la question de l’art», a-t-il fait remarquer.

Contrairement à ces candidats, Chérif Lamine Sané, élève en S2 rencontré au lycée Kennedy, lui a trouvé les épreuves moins abordables. «On nous a donné sciences en commentaire, on ne l’attendait pas sur ce format. C’était mieux qu’on nous donne ce sujet en dissertation. Et tout cas le monde sait que le commentaire est très difficile surtout pour des élèves de série S. Pour ce qui est des autres sujets, ils sont moins difficiles. C’est des choses apprises en classe, espérons que les correcteurs seront indulgents à notre égard», a lancé Chérif Cissé.

Il faut noter que les grèves répétitives des syndicats d’enseignants n’ont pas eu d’impact sur le déroulement de ces anticipées de philosophie. Car les programmes ont été achevés. Cela en dépit des nombreux jours de grève enregistrés au cours de cette année scolaire.

Le Populaire

Voir aussi

Serigne-Mbaye-Thiam_10

Visite médicale des élèves: Le ministre propose son institutionnalisation

Le ministère de l’Education nationale s’est fixé comme objectif d’institutionnaliser la visite médicale des élèves …