POLITIQUE

APPEL AU DIALOGUE DE MACKY SALL Le Front du ‘’Non’’ partant

  • Date: 29 février 2016

L’appel au dialogue exprimé par le président Sall sur le projet de réforme constitutionnelle ne laisse pas indifférent le Front du ‘’Non’’ ÑAANI BAÑNA.  Ses membres, dont Y’en a marre, se disent ouverts aux négociations « par principe » et attendent d’être saisis sur le fond, la forme et les modalités d’un éventuel dialogue.

Se prononçant sur la volonté exprimée par le président de la République de dialoguer avec la Société civile sur le projet de réforme constitutionnelle, le Front du ‘’Non’’ se dit ouvert au dialogue par principe et attend d’être saisi sur le fond, la forme et les modalités d’un éventuel dialogue. Dans tous les cas de figure, le Front a indiqué qu’il devra d’abord réunir ses membres pour apprécier ensemble le contenu de ce dialogue avant d’exprimer publiquement sa position.

Mais en attendant le dialogue, le Front du ‘’Non’’compte investir le terrain dans les meilleurs délais pour battre une campagne déterminée jusqu’à la victoire finale. Dans cette perspective, ledit Front organisera une série d’activités parmi lesquelles on peut citer des visites de proximité dans les quartiers, les marchés, les universités et les lieux de culte, entre autres, pour expliquer aux Sénégalais la non pertinence  de la constitution de Macky Sall. Toujours est-il que le Front du ‘’Non’’ est décidé à « prouver » aux Sénégalais que le projet de réforme constitutionnelle est construit sur du ‘’sable mouvant’’, et pour cause. Pour reprendre les propos des membres dudit Front, le projet de réforme est expurgé de l’éthique et de la morale qui doivent en constituer la sève nourricière. Ce n’est pas tout. La bande à Cheikh Tidiane Dièye et Fadel Barro compte montrer comment le projet de réforme constitutionnelle du Président Macky Sall vise à consolider et perpétuer le système politique et de gouvernance que le Sénégal a connu depuis son indépendance et qui promeut la corruption, le clientélisme, le népotisme, la transhumance politique.

Par ailleurs, le Front expliquera  le fond et la forme des véritables réformes refondatrices qui seules peuvent permettre au Sénégal d’opérer les ruptures salvatrices indispensables à la consolidation de l’État de droit et de la démocratie, au respect des droits humains et de la bonne gouvernance. À en croire les initiateurs du Front du ”Non”, cette stratégie sera déployée partout dans le pays, à Dakar et sa banlieue comme dans les régions, les départements, les communes rurales et les villages, ainsi qu’au niveau de la diaspora sénégalaise à travers les réseaux sociaux. En effet, le Front s’est doté d’un état-major souple et opérationnel pour dérouler son programme sur le terrain. Toutefois, le Front n’écarte pas l’éventualité d’ouvrir des discussions avec d’autres fronts poursuivant les mêmes objectifs pour échanger sur des actions communes, tout en maintenant sa propre identité, son indépendance d’action et de pensée.

Mouhamadou BA

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15