Education

Apprentissages : L’alphabétisation, l’autre déterminant de la qualité

  • Date: 24 septembre 2015

L’alphabétisation est un déterminant de l’amélioration de la qualité des apprentissages. C’est ce que révèle une enquête réalisée dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de recherche action sur la mesure des apprentissages des bénéficiaires des programmes d’alphabétisation (Ramaa 1).

Le Centre national de ressources éducationnelles (Cnre) a présenté les résultats de l’enquête du Projet de recherche action sur la mesure des apprentissages des bénéficiaires des programmes d’alphabétisation (Ramaa 1). Ce projet couvre la période 2011-2014.

La présentation des résultats de cette étude a été faite durant la 40ème semaine nationale de l’alphabétisation (Sna). Le projet Ramaa 1 a été mis en œuvre dans les régions de Dakar, Kaolack, Fatick et Diourbel. Selon le directeur du Cnre, Sidy Same, 2.500 personnes ont été interrogées, parmi ces dernières, 1000 ont été enrôlées sur la base de leurs compétences en lecture, écriture et calcul. Les résultats ont montré que l’impact de l’alphabétisation sur les enseignements est de 70 %. « L’alphabétisation est un déterminant de l’amélioration des apprentissages », a fait remarquer M. Same.
Il a plaidé pour l’intégration de l’alphabétisation dans le système éducatif. Comme d’autres acteurs,  le directeur du Cnre est pour une augmentation des ressources allouées au sous-secteur attributaire d’une enveloppe de 682 millions de FCfa. Lors de cet atelier, un document remis aux participants indique que les pouvoirs publics ont, en effet, pris conscience de l’importance de l’éducation des adultes analphabètes. Certes, le projet Ramaa 1 a permis de collecter des données, mais il y a toujours un besoin d’évaluation exhaustive des nombreux programmes qui œuvrent dans la promotion de l’alphabétisation. C’est pour cela qu’il faudra consolider les acquis à travers une nouvelle version de Ramaa 2, qui va s’étaler entre 2015 et 2019 et va concerner d’autres régions. Il a été retenu la mise en place d’un dispositif d’évaluation. Le Pr Aliou Ngoné Seck de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a posé le débat sur la nécessité de l’utilisation optimale des ressources financières. « Des moyens sont mis à la disposition du sous-secteur, mais nous n’avons pas les résultats escomptés », a noté l’universitaire.

Le Soleil

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15