ECONOMIE

Approvisionnement en eau Mansour Faye annonce la fin des perturbations à l’horizon 2019- 2030

  • Date: 15 septembre 2015

Le ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement, Mansour Faye, annonce la fin des perturbations dans la distribution de l’eau à Dakar pour 2019. S’exprimant  à l’occasion  d’une cérémonie de signature d’un protocole d’accord de coopération bilatérale dans les domaines de l’hydraulique et de l’assainissement liquide entre le Sénégal et le Maroc, Mansour Faye a plaidé pour la diversification des sources en eau, à travers le dessalement des eaux de surface pour avoir un volume additionnel chargé de l’Eau du Maroc. Mansour Faye a indiqué qu’à l’horizon 2019-2030, Dakar ne connaitra plus de perturbations dans la distribution de l’eau lié au déficit de la production. Selon lui, la problématique de la production est en train d’être réglée avec la première phase du programme d’urgence de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones). Et ce programme, à terme, permettra de mobiliser plus de 60 000 m3 par jour, contrairement au débit de 42 000m3 noté présentement. Selon lui,  la grosse difficulté qui reste à surmonter actuellement au niveau de Dakar, est le problème du stockage. «À l’état actuel, notre capacité de stockage est de 75 000 m3 qui représente environ 3 à 4 heures d’autonomie. Cela pose un sérieux problème. Et c’est ce qui fait que, quand on a un problème au niveau de l’alimentation du Lac de Guiers, ça se ressent à Dakar»  a déclaré le maire de Saint Louis . Dans la foulée, il a précisé : «Nous sommes en train de mettre en place des programmes qui nous permettront dans le court terme de pouvoir régler ce problème de stockage.  Interpellé également sur le problème lié à la présence du fluor dans les régions centre, Mansour Faye a rassuré en disant qu’un programme d’installation d’usine défluorisation et désalinisation au niveau des zones concernées par ce problème est en cours de réalisation. Mieux, il a également indiqué que des réflexions sur le transfert d’eau de la nappe de la zone de Nioro vers tout le bassin arachidier sont en cours.  Sous ce rapport, le ministre a plaidé pour la diversification des sources en eau, à travers le dessalement des eaux de surface pour avoir un volume additionnel. Selon lui, la diversification des sources permettra de réduire  les 50% de production qui nous viennent de Lac de Guiers. Dans la foulée, il a ainsi annoncé des programmes de dessalement au niveau des Mamelles pour avoir 50 000m3 par jour mais aussi au niveau de la Grande côte pour avoir 75000m3/jour. Et le tout donnera 125 000 m3/jour en volume additionnel.

Rewmi.com/FBF

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15