Accueil / POLITIQUE / APR L’AJERCA répond à Amasatou Sow Sidibé

APR L’AJERCA répond à Amasatou Sow Sidibé

Les jeunes de l’Apr, ont balayé d’un revers de main les allégations de l’ancien Ministre-conseiller, Amasatou Sidibé. Pour El Hadji Sarr, Coordonnateur de l’Alliance des jeunes Républicains de la Casamance (Ajerca), c’est une campagne d’information visant à salir la présidence de la République.

« Au lieu d’adopter la victimisation, vous feriez mieux de reconnaitre les vraies raisons de votre limogeage qui ne sont rien d’autre que le manque de modestie dont vous faisiez montre à l’égard de votre ex-patron dans le Gouvernement. Vous aviez sans doute confondu votre rôle de Ministre-conseiller à celui d’un cours magistral dans un amphithéâtre ou vous êtes la seule star ». Ces propos sont du Coordonnateur de l’Alliance des jeunes Républicains de la Casamance (Ajerca), très remonté contre la patronne de « Car Leneen ». Et de renchérir : « En vous entendant dire votre souffrance à la présidence de la République, la seule chose qui nous vient à l’esprit c’est de savoir pourquoi alors avoir attendu d’être débarquée pour s’en offusquer. Et pourtant, la démission de Christiane Taubira, une semaine avant votre débarquement, aurait pu vous armer de courage. Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne. »

Sur l’affaire Karim Wade que la dame défendait, M. Sarr est d’avis que l’ex-ministre, s’est très mal comporté dans le Gouvernement. « Non Madame, vous aurez du mal car, aujourd’hui, c’est de votre crédibilité dont il est question dans le débat public national. Comme vous aimez beaucoup à le rappeler très souvent, que vous aviez formé par le passé beaucoup de juristes dans l’apprentissage du droit civil, mais sachez Madame que vos anciens étudiants peinent à vous reconnaitre depuis que vous êtes rentré en politique », regrette El Hadji Sarr. Et d’ajouter : « Le statut d’universitaire ne donne aucunement le droit de flirter avec l’intelligence des Sénégalais. Le Peuple est suffisamment averti pour ne pas gober les chimères d’une conseillère débarquée. Lorsque nous sommes dans un Gouvernement et qu’on se dit en train d’exécuter une ligne politique définie par le chef de l’État, l’éthique voudrait que la solidarité soit de mise. »
L’Ajerca encourage le président de la République à poursuivre sa seule mission qui est de soulager les populations comme il le fait depuis qu’il est à la tête de ce pays. L’heure n’est pas à la jouissance personnelle.

Ibrahima Khalil Diémé

Share This:

À voir aussi

LEGISLATIVES 2017- «Diapal ma Diap» assure la caution de Khalifa Sall

Le mouvement politique «Diapal ma Diap», annonce qu’il va assurer la caution de Khalifa Sall …