POLITIQUE

APR PIKINE  Entre tensions et divisions

  • Date: 15 avril 2016

Les tensions entre responsables apéristes à Pikine semblent avoir provoquées une véritable fracture de l’Apr. Des querelles de tendances et de leadership minent l’Apr dans le département de Pikine où les responsables se regardent en chien de faïence.

À Pikine, l’évidence est que les républicains ont fini de nourrir en leur sein une antipathie qui a atteint son paroxysme et que nul ne peut nier. Cette désunion crée de plus en plus des distorsions entre les responsables. Pour preuve, c’est la tête du chargé de mission à la présidence, qui a été fracassée après avoir été bastonné par ses camarades de parti, au moment où il mettait des affiches un peu partout dans la Commune de Pikine Ouest. Accompagné de ses camarades et de quelques responsables de l’Apr, il a été surpris par des nervis supposés être envoyés par le Maire « Apériste » de cette localité pour lui interdire d’afficher les photos du président de la République. Une semaine avant cet incident, les doigts d’une autre militante du parti de Macky Sall avaient été fracturés, suite à une bagarre qui a éclaté entre eux, au moment où ils étaient tous en réunion à la Ville de Pikine, pour préparer l’accueil du président de la République. À Guinaw Rail, il y a près de deux mois, deux ténors « Apéristes » s’étaient encore affrontés. Plusieurs blessés avaient été enregistrés dans les rangs des deux camps « Apéristes ».

Et pour rappel, le président de la République qui avait été saisi pour résoudre cette affaire, à son temps, les avait tous convoqués pour les raisonner en leur demandant d’aller travailler à la base, puis éviter des guéguerres au sein de l’Apr. Un appel que ne semblent pas vouloir entendre les « Apéristes » qui continuent de se bagarrer. Pour un responsable qui a été interrogé par Rewmi, « ce sont les parents du président de la République qui sèment des troubles, en créant des clans, puis en divisant l’Apr dans le département de Pikine dirigé par l’oncle du président Macky Sall ». Interpellé sur cette question par la presse, les mis en cause refusent de se prononcer. S’ajoutent à cela, des responsables comme des Pca et autres qui avaient été battus et malmenés dans leurs propres fiefs, par leurs adversaires politiques à Djida Thiaroye Kao, piloté par un maire libéral, lors du vote pour les élections référendaires du 20 mars dernier, après avoir reçu des moyens de l’Apr, n’ont pas très bien battus campagne, à fin de convaincre aux populations de voter pour le « Oui ».

Il faut souligner que ces responsables de l’Apr qui se disent frustrés, qui ont usés leurs forces pour consolider le parti au niveau de leurs bases, sans aucun soutient et qui menacent de tourner le dos à l’Apr pour rejoindre d’autres formations politiques de l’opposition, sont souvent, oubliés et négligés par les hauts responsables du parti de Macky Sall qui doit encore intervenir pour résoudre cette situation troublante qui mine l’Apr dans le département de Pikine où des représentants de son parti ne s’adonnent qu’à des querelles et des tendances, où encore d’autres, manifestent leurs frustrations après avoir été laissé en rade.

Sada Mbodj

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15