ACTUALITE

Aprés 48h de grève, le Sutsas suspend son mot d’ordre

  • Date: 18 juin 2015

Après deux jours de grèves, le Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (Sutsas) a fait face à la presse ce jeudi pour faire un bilan qui pour eux, prouve à suffisance une démonstration. Mais surtout pour informer de la suspension de leur mouvement d’humeur. A cet effet, Mballo Dia Thiam secrétaire général national est revenu sur les raisons de cette volte face. « Devant le désarroi des populations, malgré les urgences et le service minimum assurés dont le Sutsas pouvait se passer, obligeant ainsi l’Etat à faire fonctionner le service public, conformément à son devoir régalien. Face à un ministre de la santé et de l’action sociale désemparé parce qu’ayant atteint ses limites objectives, le syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale ne pouvait rester insensible aux sollicitations de plusieurs bonnes volontés. A l’évaluation du 17 juin, le comité national de lutte nanti du mandat du Ben intégrant tous ces éléments de contexte, a décidé, en toute souveraineté, d’observer une trêve à la place d’un 5ème plan d’actions ». Cette trêve, poursuit-il « est consécutive à la demande d’une délégation de parlementaires conduite par le député Imam Mbaye Niang, Moustapha Diakhaté, Oumar Sarr, entre autres à l’occasion de la rencontre du 15 juin dernier avec une délégation du Sutsas. D’autre part, à l’implication personnelle d’Assane Diop, Ministre conseiller spécial du président de la République, chargé du dialogue social dans une recherche de solution de crise ». En outre, le Comité national de lutte appelle les camarades à rester vigilants et mobilisés pour le respect des accords signés. Il rappelle ainsi que le préavis couvre la période allant du 23 mars au 24 septembre. Donc il s’agit d’une suspension et non d’une levée du mot d’ordre.

Rewmi.com/FBF

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15