Accueil / FAITS DIVERS / APRES AVOIR FAIT L’ESPACE DE L’HOTEL LEUR REFUGE Les malfrats y cultivaient de la drogue et y grillaient des moutons volés

APRES AVOIR FAIT L’ESPACE DE L’HOTEL LEUR REFUGE Les malfrats y cultivaient de la drogue et y grillaient des moutons volés

Le tribunal correctionnel avait fait face hier à une affaire qui ne finit pas de défrayer la chronique à Ziguinchor. En effet, devant la barre devait comparaître le jeune Ousmane Sow à la fois artisan et adjoint d’un chef de gang composé essentiellement de mineurs.

Source l’Observateur
En compagnie de son acolyte Moussa Touré, le cerveau de la bande qui est toujours en fuite, Ousmane Touré a été surpris à l’intérieur de l’hôtel Néma Kadior avec ses amis par les gendarmes qui ont été informés de leurs activités illicites au moment où ils étaient en train de dépecer un mouton qu’ils avaient fini de voler. « Après avoir volé la bête, nous avons escaladé le mur de l’hôtel. C’est seulement au moment où nous avions fini de griller la tête que les gendarmes ont surgi avant de mettre la main sur S M et moi. Mais, je dois avouer que c’est Moussa Touré qui est le cerveau de notre groupe et qui nous a entraîné dans cette situation », a laissé entendre Ousmane Sow à la barre. D’ailleurs ajoutera-t-il, « parfois après avoir volé et tué un mouton, la viande était quelques fois destinée à la vente. » Mais, l’artisan ne reconnaîtra pas avoir cultivé la drogue. Il pointera un doigt accusateur sur Moussa Touré qui, jusque-là est toujours introuvable. Pour l’avocat chargé de la défense des intérêts du réceptif touristique, Maître Kory Séne, « il y a un danger qui guette l’hôtel avec ses malfrats qui ne sont pas à leur premier coup. » Car, dira-t-il, « ils ont même réussi à accéder à une chambre réservée au cuisinier et ils ont réussi à emporter avec eux le matelas et d’autres matériels » Et pour avoir pensé que ces gestes n’étaient que la face visible de l’iceberg, l’avocat invitera le tribunal à exploiter attentivement ce dossier. « Parce que le tourisme constitue le fleuron de l’économie de la région. Et si l’on commence à cultiver la drogue à l’intérieur des sites, le secteur risque d’en prendre pour son grade. » Après avoir déclaré Ousmane Sow coupable, l’avocat de la partie civile demandera au tribunal de le condamner à la peine qu’il voudra et d’allouer la somme de 350.000 Fcfa à l’hôtel. Pour le procureur de la république, il était difficile dire que Ousmane Sow a cultivé de la drogue à l’intérieur de l’hôtel, mais il est sûr qu’il a participé au vol de mouton. Tenant compte de son jeune âge, le ministère public a demandé au tribunal de le condamner à un mois de prison ferme pour lui donner une autre chance dans la vie. Le jeune Ousmane Sow, pour être édifié sur son sort, devra attendre le 24 Juillet prochain en attendant l’audition de S M devant le tribunal des mineurs.


À voir aussi

Yang-yang (Linguère)- La gendarmerie arrête une bande de voleurs de bétail

Ouf de soulagement des populations de l’arrondissement de Yang-Yang ! Une bande de voleurs de bétail …

A force d’être radins, Amadou Ba et Thilal Amadou Sow dépouillés de 880.000 FCFA

Plus radins que les sieurs Amadou BA et Thilal Amadou SOW, tu meurs. Les deux …