Accueil / SOCIETE / APRES LA MORT D’AHMET FALL TUÉ PAR DES DOUANIERS Des témoins persistent et signent que le meurtrier est un indicateur qui a agi seul

APRES LA MORT D’AHMET FALL TUÉ PAR DES DOUANIERS Des témoins persistent et signent que le meurtrier est un indicateur qui a agi seul

La mort d’Ahmet Fall continue toujours d’alimenter les débats à Mbour, particulièrement au quartier Gaad-Gui où habitait la victime. Un grand rassemblement y a eu lieu, regroupant les habitants de tous âges, pour exprimer leur colère face au «carnage» dont ils considèrent que sont victimes leurs fils depuis des années. Ils persistent et signent que le tueur d’Ahmet Fall est un pisteur de la douane et veulent que justice soit faite.

Source l »Observateur

Ils étaient nombreux à se regrouper à la place du quartier, dont des témoins oculaires qui ont apporté des éclairages sur les circonstances de la mort d’Ahmet Fall, survenu le 03 juin dernier sur la plage de Gaad-Gui non loin de Coco Beach. On se rappelle qu’Ahmet Fall, âgé de 27 ans, marié et père d’un enfant âgé d’un an, ancien militaire, était chargé par son frère Assane Fall, avec quatre autres jeunes, de débarquer du sucre frauduleux en provenance de la Gambie et de le transporter à bord d’une charrette. C’est pendant qu’ils essayaient de transporter la marchandise qu’un individu s’est présenté à eux en criant : «Douane». Ahmet Fall lui demande sa carte professionnelle et pour toute réponse, l’homme sort une arme. Et d’après la version des douaniers lors de l’interrogatoire à la police, ils étaient sur le point d’être lynchés. Pour se frayer un passage, ils ont tiré trois coups de feu qui ont atteint Ahmet Fall au niveau du bassin. Cette version sera battue en brèche par des témoins qui ont tous soutenu qu’un seul individu s’était présenté à eux comme étant un douanier. Et après avoir tué Ahmet, il a fui en direction du quai de pêche, poursuivi par un jeune et le grand père d’Ahmet. Deux vrais douaniers, à bord d’une voiture 4X4 de couleur blanche, immatriculé AD-9578, étaient sur le quai. Lorsque les poursuivants sont arrivés, ils ont surpris l’individu en train de dire aux douaniers avoir déniché du sucre frauduleux sur la plage. «Faux», a rétorqué son poursuivant qui a révélé aux douaniers que cet homme a tué une personne. Selon ce jeune, les douaniers lui ont demandé de les accompagner sur les lieux, mais l’individu a décliné l’invitation, arguant qu’il risquait d’être lynché. Le jeune homme poursuit que le douanier lui a pris l’arme et a enlevé les balles qu’il a mises dans sa poche. À bord de leur véhicule, ils se sont rendus à la brigade de Gendarmerie de Mbour, située à quelques mètres du quai de pêche. C’est ainsi qu’ils les ont suivis jusqu’à ce qu’ils entrent dans la brigade pour en ressortir quelques minutes plus tard. Après leur départ, le grand père d’Ahmet, un certain Djily Fall, arrive à son tour à la brigade et demande au gendarme des nouvelles des trois hommes qui venaient de sortir. Il lui répond qu’il leur a conseillé de se rendre à la police. Au lieu d’aller au commissariat, le véhicule s’ébranle vers la route de Joal. Les douaniers se rendent à Fimela d’où viennent les douaniers. Le chef de la brigade de la Douane de Mbour sollicité, dit n’être pas au courant. Ce n’est qu’à 19h 30 que deux douaniers se présentent à la police et avouent avoir donné la mort à un fraudeur. Ils estiment avoir agi en légitime défense. Des témoins, appelés pour les besoins de l’enquête, ont indiqué aux policiers ne pas reconnaître le meurtrier parmi les deux douaniers. Signalant aux enquêteurs que l’individu est de teint noir, petit de taille et porte des cicatrices au visage. Ils précisent que l’opération a été menée par un seul individu qu’ils considèrent comme un indicateur et non un douanier. Les habitants ont demandé que justice soit faite en interpellant le véritable meurtrier d’Ahmet Fall qui court toujours. Ils sont prêts à mener plusieurs actions jusqu’à la manifestation de la vérité.


À voir aussi

Signature de convention entre la Sonatel, la Mairie de Yoff et Proplast

Abdoulaye Diouf SARR a présidé hier, devant sa commune, la signature de la convention entre …

Hajj 2018- La Délégation générale au Pèlerinage à pied d’œuvre !

La Délégation générale au Pèlerinage aux Lieux saints de l’Islam, s’est rendue hier à l’AIBD …