APRÈS L’ADOPTION DES 15 POINTS- Le Nouvel Ordre pour un ‘’Oui’’ de transformations sociales et économiques

 Après une étude attentive des 15 points de réformes proposées par Macky Sall, le Nouvel Ordre souhaite que ces réformes institutionnelles soient le moteur de  la véritable révolution sociale et économique en vue de changements  mentaux, véritablement porteurs d’amélioration des conditions de vie des Sénégalais.

Le Nouvel ordre appelle à aller plus loin dans les changements de paradigmes qui soutendent la marche de notre pays. Dans un communiqué parvenu à nos soins, le Nouvel Ordre estime que la situation générale de notre pays nécessite à tous les niveaux non pas des réformes, mais de véritables révolutions sociales. « Les réformes institutionnelles, malgré toute l’importance qu’elles peuvent avoir en fait, n’intéressent au fond que les politiciens et la Société civile qui gravitent autour de la politique », a constaté le Nouvel Ordre.

Avant d’ajouter que ces discussions autour de ces questions, ne feront que polluer l’atmosphère à propos du mandat qui au fond n’est pas le plus important. Il est dommage, constate le Nouvel Ordre, qu’une bonne partie de ceux qui ont appelé à voter pour le « NON » ne l’ont fait que pour légitimer de futures candidatures à la présidentielle. Mais ce qui semble plus important pour la Conscience nationale pour le Nouvel Ordre, il est temps que des révolutions sociales fortes pour des transformations sociales tout aussi fortes soient osées pour des résultats qui devront avoir un impact concret et positif direct sur le quotidien des Sénégalais. En effet, selon le Secrétaire général Léopold Guèye, l’émergence se fera par le travail des Sénégalais.  « La responsabilité des élites au pouvoir et de chaque citoyen qui a voté pour le ‘’Oui’’ sera dès à présent de travailler à ce que les 15 propositions acceptées par le peuple encadrent et complètent les réformes sociales urgentes qui  devront sacraliser véritablement les droits des citoyens et des travailleurs », a-t-il fait savoir. Avant de renchérir : « Nous n’avons aucune chance d’arriver à des résultats positifs tant que la grande majorité des travailleurs tirent le diable par la queue,  exploités par les banques, subissent les diktats des patrons véreux, s’appauvrissent à la retraite, sous le regard bienveillant de dame justice avec la tout aussi bienveillante complicité des syndicalistes corrompus. »

Mouhamadou BA

Voir aussi

MORT DE L’ELEVE SAPEUR CHERIF NDAO  Les suspects jugés le 27 janvier prochain

 Les mis en cause dans l’affaire Chérif Ndao, un élève sapeur-pompier décédé lors de sa …