corniche-chantiers

Après l’arrêt des travaux décidé par Macky Les 12 travaux d’urgence sur la Corniche

Le 29 Juin dernier, le Président Macky Sall a décidé la suspension de toutes les constructions sur la corniche. Une vieille doléance de plusieurs associations et individualités qui ne cessent de dénoncer les constructions anarchiques sur la corniche. Mais quels sont les bâtiments mis en cause ? Que réclament la PERl et associés à la base de cette mesure ? Quels travaux d’urgence à effectuer ?
Les chantiers concernent d’abord la pointe Fann Hock, précisément l’hôtel le Terrou Bi auquel il est demandé la restitution de la Plage des enfants (Rhal), l’hôtel Azalai qui peut continuer son projet de réaménagement puisqu’il a respecté ses engagements en définissant des espaces publics, et l’homme d’affaires Aidara Sylla, pour l’application de la clause de restitution pour cause d’utilité publique.

Du côté de ECO LOISIR CDE, il est attendu l’application de la clause de restitution pour cause d’utilité publique, tandis que madame Collé Ardo Sow est priée de supprimer le niveau qui déborde et dérange sur le trottoir, sans compter l’aménagement de 1000 m² en dessous (qui appartiennent à Mame Wardini.
Pareille demande est également faite à la même dame Wardini, pour la suppression appropriée du niveau qui dérange, et l’aménagement de 1000 m² en dessous, dont le propriétaire est la société Teylum

S’agissant des cas Sow-Sow-Sow, Mixta et Consorts, la requête vise l’application de la clause de restitution pour cause d’utilité publique, et l’application de la remise en état Exutoire des Eaux pluies de Fann, du Rhadisson Blu à la mer

Parallèlement, l’hôtel Hilton du docteur Ka est invité à revoir son plan et à appliquer la clause de non dépassement du niveau de la route.
Pour l’espace 888, il s agit de donner une autre assiette et de lancer un concours d’architecture + urbanisme + paysager pour l’aménagement du site. En revanche, l’Ambassade du Koweït devra se voir offrir une autre assiette. La clinique de cancérologie du Dr Dia 10 doit à son tour s’assurer que rien ne dépasse le niveau de la route.
Enfin les travaux d’urgence intéressent également l’hôtel du Virage dont il faut tout de suite engager la procédure de démolition, tandis qu’aux Almadines (grands viviers du Sheraton) ce sera encore l application de la clause de restitution pour cause d’utilité publique, en plus de la clause qui concerne les règlementations de hauteurs de construction coté route.

Les autres sites à restructurer intéresseront l’ASECNA (dont la Colline de bord de mer a été rasée, mais qui devra connaitre une procédure d’arrêt et démolition ou limitation hauteur des travaux de immeuble r+4 pied dans l’eau).La Pointe des Almadies, sera touchée pour l’engagement d’une procédure destinée à l’arrêt et à la démolition des constructions sur la plage, avant le lancement d’un concours d’architecture + urbanisme + paysager pour l’aménagement, et la réhabilitation du centre des artisans
Enfin, s’agissant de OUAKAM- MAMELLES (Mosquée de la Divinité et Rond point Bicis, obligation sera de restituer la Colline Mamelles,  site classé « patrimoine de l’Unesco », le Plateau Corniche haute- Ouakam, la Corniche basse Mamelles et la réhabilitation de toute cette bordure de plage défigurée.
Voilà sommairement les 12 travaux d Hercule et d’urgence entamés par la PERL et les riverains.

Cheikh Ba

Voir aussi

telechargement

Et si on en parlait… AFFAIRES KARIM, PETRO-TIM, OFNAC, REBEUSS Le Macky : un bloc bloqué

Macky est dans un étroit imbroglio. Il est à la pénible épreuve du pouvoir. Il …