ACTUALITE

Après le référendum, le remaniement

  • Date : 25 février 2016

Après le 20 mars, le président de la République risque de remanier son gouvernement et se préparer aux prochaines joutes électorales. Selon nos sources, un gouvernement élargi est envisagé après la publication des résultats du référendum.

Après ce référendum, le Sénégal a besoin d’une bonne cure de jouvence. Des ministres, Dg, Pca qui vont sillonner le pays et vendre le Pse. Beaucoup de collaborateurs ne s’approprient pas trop les grands enjeux. Ils sont peu nombreux à habiter Dakar. Une capitale qui a été arrachée par Taxawou Ndakarou. Les stigmates des locales sont toujours visibles. C’est pourquoi, le président de la République, conscient des enjeux de 2019 revoit sa feuille de route. Il est sur d’autres fronts.  En matière de stratégies, ces opérations sont bonnes. Il faut ratisser large et mailler le territoire national. Beaucoup de personnes se sentent concernées par ces réformes constitutionnelles et seront sur le terrain. Contrairement à ces politiciens des zones urbaines. De grands responsables non affiliés au syndicat des politiciens collaborent avec le chef de l’État. Ayant compris que c’est le destin du Sénégal qui est en jeu. Et non, le devenir d’une poignée d’aigris, de mécontents, de frustrés. Aujourd’hui, toutes les sensibilités devraient se retrouver pour ensemble, discuter et non se jeter des peaux de banane. Le palais n’est pas un bunker ou un quartier général. Le chef de l’État reste toujours un homme ouvert. Qu’importe l’idéologie, bien que depuis quelque temps, on veuille changer de couleur, ce sont les Sénégalais qui feront le développement de leur pays.

Au niveau de l’Alliance pour la République (Apr), il est vrai que depuis 2012, les responsables sont bien gâtés. Ils ne roulent pas sur l’or, disent-ils, mais ils ont eu assez de temps pour fidéliser des militants. Ils sont directeurs généraux, ministres, Présidents de conseil d’administration, conseillers spéciaux, « occultes », ils sont appelés à faire mieux. Les copies ne sont pas bien reluisantes, pour beaucoup d’entre eux. C’est pourquoi, Macky Sall doit soutenir, tous ceux ou celles qui sont maires. Ou Présidents de conseils départementaux.  C’est seulement après ces sacrifices, que certains pourront rempiler. Beaucoup de têtes risquent de tomber. Et qui connaît Macky Sall sait qu’il peut aller puiser partout. Au Sénégal, il y a les robinets, les forages, les châteaux d’eau, les bouteilles d’eau minérale. Il y a aussi des personnes de valeur, des ressources humaines de qualité. Et elles ne demandent rien d’autre, un poste pour accompagner la politique mise en place par l’autorité. Il suffit de zapper, pour se rendre compte que depuis quelques jours, il y a un parfum de casting dans l’air…

Ndèye DIAW

Comments are closed.

Les Plus Populaires
Les plus commenté
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15