APRES LE SABOTAGE DE SA MARCHE PAR LA POLICE L’opposition remet ça !

Les leaders de l’opposition ne comptent pas abandonner le terrain malgré leur marche avortée du vendredi dernier. En conclave hier, Malick Gakou et ses camarades ont lancé un nouveau plan d’action contre l’actuel régime. Un meeting, une tournée et des rencontres avec les différents représentants des pays occidentaux au Sénégal seront au menu

‘’Les chiens aboient et la caravane passe’’. Les leaders du Front Wattu Senegaal ne s’avouent pas vaincus. Après le sabotage de leur marche du 14 octobre par la police, Gackou et Cie s’apprêtent à enfourcher de nouveau leur cheval de bataille en lançant un nouveau plan d’action contre Macky Sall. En effet, la Conférence des leaders du Front pour la défense du Sénégal/Mànkoo Wattu Senegaal s’est retrouvée, hier, à l’effet d’apprécier la marche du 14 octobre 2016 et de dégager les perspectives de lutte. En réalité, selon Gackou et Cie, les droits des citoyens ne sont pas octroyés par le régime de Macky SALL, mais conquis de haute lutte par des générations successives de patriotes de notre pays. Au cours de cette rencontre, le Front pour la défense du Sénégal/Mànkoo Wattu Senegaal a lancé un nouveau plan anti-Macky. Premièrement, ledit Front va finaliser avec ses avocats le dossier de plainte contre les prédateurs de nos ressources naturelles. Deuxièmement, l’opposition promet de tenir un meeting très prochainement à Dakar. Ce meeting sera un moment fort de dialogue entre le peuple et le Front Mànkoo Wattu Senegaal, ont souligné les membres du Front. Troisièmement, ils ont juré sur tous les saints qu’ils vont déployer un programme de visites des populations dans les départements et les communes. Et enfin, ils vont rencontrer les missions diplomatiques et consulaires du Sénégal sur des dossiers concernant les trois piliers de leur plateforme. Ce n’est pas tout, Gackou et Cie maintiennent la décision d’organiser une marche sur la place Washington, siège du ministère de l’Intérieur.
Selon toujours le Front, l’opposition ne quémande rien. ‘’Le devoir et la responsabilité du pouvoir sont de prendre les dispositions idoines pour que les manifestations se déroulent dans le calme et la tranquillité’’. Sous ce rapport, les leaders condamnent avec fermeté la charge de la police contre les manifestants tout en exprimant leur solidarité aux blessés et personnes qui ont été arrêtées et/ou brutalisées. Au régime de Macky, Gackou et ses camarades ont fait savoir avec détermination qu’ils ne fléchiront jamais face à la répression du pouvoir, qu’elles qu’en soient l’ampleur et la férocité.

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

ABDOUL MBAYE PRESIDENT DE L’ACT «On n’a pas encore des députés du peuple, mais des députés du président Sall »

L’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, a repris service depuis hier. Cette fois-ci, il n’a pas …