Accueil / ECONOMIE / Wari ouvre son capital aux banques

Wari ouvre son capital aux banques

Wari souhaiterait procéder à une ouverture de son capital à des investisseurs institutionnels (banques et assurances), projet que la BCEAO semble encourager et accompagner.

Le groupe d’assurances Askia a déjà manifesté son intérêt, si l’on se réfère à sa lettre d’intention du 19 mars 2018 dont Yerimpost a obtenu une copie ci-jointe. Askia ignore sûrement les problèmes que cache la belle enseigne de la société de transfert d’argent.

Les coactionnaires, membres fondateurs de Wari, ont déposé une plainte contre le PDG, Kabirou Mbodje, actionnaire majoritaire de Wari SA, pour abus de bien sociaux, rétention de documents sociaux, augmentation illégale de capital (les 4 coactionnaires détenaient plus de 40% du capital avant l’augmentation litigieuse).

À voir aussi

Dette: Trois mesures à prendre pour prévenir la crise

La question de la viabilité de la dette d’une poignée de pays à risque, a …

Construction: Le coût de la main d’œuvre légèrement en hausse

Le coût de construction des logements neufs à usage d’habitation a modérément augmenté au troisième …