Accueil / SOCIETE / Après sa participation à une conférence sur l’Islam à Londres : Cheikha Marième Ibrahima Niasse prône le dialogue comme facteur de paix

Après sa participation à une conférence sur l’Islam à Londres : Cheikha Marième Ibrahima Niasse prône le dialogue comme facteur de paix

Gommer les préjugés sur l’islam et favoriser le dialogue inter religieux pour une paix durable, telles ont été les bonnes paroles prêchées par la fondatrice de Dar Al Quiran Al Karim. Cheikha Marième Ibrahima Niasse est la seule Sénégalaise à avoir participé à la conférence sur ‘L’islam et les musulmans dans le monde d’aujourd’hui’, qui s’est tenue les 4 et 5 juin dernier à Londres, sous l’égide de l’Université de Cambridge.

Source Walf fadjri
‘Dieu n’a pas recommandé la guerre, ni la tuerie’. Ce message délivré par la fille de Baye Niasse, Cheikha Marième Ibrahima Niasse, s’explique. Pour sortir la planète de ‘cette haine’ qui ne cesse de se répandre dans presque tous les continents, la religieuse prône le dialogue, car pour elle, l’islam est une religion de paix. Tel est d’ailleurs le sens de sa participation à la conférence sur le thème ‘L’islam et les musulmans dans le monde d’aujourd’hui’, qui s’est tenue les 4 et 5 juin dernier à Londres, sous l’égide de l’Université de Cambridge. Une rencontre qui a enregistré la participation d’universitaires, de chercheurs et de responsables politiques et religieux musulmans de plus de trente pays.

Sur place, explique Cheikha Marième Niasse, ‘j’ai essayé de partager avec plus de trois cents participants ces recommandations de Dieu’. Un auditoire devant lequel, dit-elle, les musulmans ont fait entendre leurs voix. Mais ce qui a réjoui le plus la fondatrice de Dar Al Quiran Al Karim lors de cette rencontre, où elle a été la seule à représenter l’Afrique de l’Ouest, c’est cet appel venu des non musulmans pour réunir et échanger autour de l’islam.

Après la méfiance envers les musulmans qui a prévalu depuis le 11 septembre 2001 et les guerres en Irak et autres attentats terroristes, ‘l’heure est à la discussion pour une entente avec les musulmans’, estime notre interlocutrice. ‘Cette rencontre, révèle Cheikha Marième Ibrahima Niasse, m’a permis de changer de point de vue sur l‘image que je me faisais de Tony Blair, l’ancien Premier ministre anglais’. Ayant ouvert les débats, Tony Blair avait appelé à la poursuite du dialogue avec ‘les voix authentiques de l’Islam’.

Quant à son successeur Gordon Brown, soutient Cheikha Marième Niasse, il a loué l’islam et a appelé à la tolérance religieuse.

Pour asseoir cette tolérance religieuse, estime notre interlocutrice, il faut miser sur l’éducation des enfants en les élevant dans la fraternité. ‘L’introduction, note-t-elle, de la religion dans le système éducatif ne doit pas être négligée’. Un domaine qu’elle maîtrise pour avoir jeté son dévolu sur l’enseignement islamique. ‘L’éducation est primordiale pour les jeunes et surtout les filles’, conseille Cheikha Marième Niasse. Et les femmes ‘qui ont les mêmes droits et devoirs que les hommes’ doivent apprendre à adorer Dieu et à mieux connaître le Coran.


À voir aussi

Algérie: Un Sénégalais tué

Un Sénégalais vient d’être en Algérie. Selon  L’As qui donne l’information, la victime, Sakho Diallo …

Le procès de « Boy Djinné » renvoyé

Le procès de Baye Modou Fall alias « Boy Djinné », qui devait avoir lieu hier devant …