Accueil / SOCIETE / Après une semaine de détention préventive: les 4 candidats au Bac retrouvent la liberté

Après une semaine de détention préventive: les 4 candidats au Bac retrouvent la liberté

Une étudiante et trois candidates arrêtées la semaine dernière pour fraude et complicité de fraude au Baccalauréat, ont été jugées, ce matin, devant le Tribunal des flagrants délits de Dakar. Prises en flagrant délit de tricherie au cours de l’épreuve d’histoire et géographie, les candidates Adji Noumbé Mbaye, Ramata Ba, Aïssatou Sarr et l’étudiante Mame Diarra Mboup ont été reconnues coupable de fraude aux examens et concours publics.  C’est à la suite des débats d’audience que le Tribunal a donné lecture de sa décision, dans cette affaire de fraude au bac. Dans son délibéré, le juge a prononcé une peine d’un an assortie du sursis à l’endroit des quatre prévenues. Le parquet, qui avait demandé 1 an dont 4 mois de prison ferme, n’a pas été suivi dans ses réquisitoires. Les candidates au bac recouvrent ainsi la liberté après une semaine de détention préventive. Le verdict a été accueilli par des cris de joie et des pleurs des proches et amis des prévenues. A la barre, les prévenues ont avoué avoir triché lors des épreuves d’Histoire et géographie du baccalauréat 2015. Les trois jeunes filles, âgées entre 20 et 22 ans qui composaient au centre du Lycée de Pikine ont violé l’instruction interdisant l’accès du téléphone portable aux salles d’examen. Recevant des messages via leur téléphones, chacune d’entre elles avait dissimilé son portable dans ses habits. A travers des Sms (42 Sms), les enquêteurs ont pu constater que les mises en cause disposaient dans leurs téléphones des corrigés des épreuves d’histoire et géographie.

Rewmi.com/FBF

À voir aussi

Migrations internationales l’Onu dénonce les «horreurs inimaginables» subies par les migrants en Libye

Au retour d’une mission d’observateurs du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme en Libye, …

Wade refuse que l’AIBD porte son nom

L’ancien chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, a fait part mercredi à Kaolack (centre), de son …