ARNAQUE ET DÉSINVOLTURE Qui protège le groupe EXCAF TELECOM?

  • Category : ACTUALITES
  • By : moussa keita
  • Date : 7 janvier 2016

Dans le libellé, EXCAF est un groupe Télécom expérimenté, avec deux chaines Télévisées privées : La RDV et la DTV Music et Sport. Mais en réalité, elle ferait dans l’informel pire que Sandaga. Surtout après la mort de Ben Bass Diagne, son fondateur, à qui on ne pouvait faire aucun reproche professionnel.

Le petit passage que nous y avons effectué, il y a moins d’une semaine, renseigne à suffisance sur les manquements constatés dans ce groupe à qui on a pourtant confié l’entrée des décodeurs TNT au Sénégal. Mais pour cette fois, nous n’allons nous intéresser ici qu’au fonctionnement technique perverti d’irrégularités de la boite, au point de manquer de respect aux téléspectateurs et à l’État.
Le bouquet d’EXCAF Telecom n’honore franchement pas les Sénégalais. Il s’occupe davantage de se faire de l’argent. Quand il propose plus de 100 chaines à ses abonnés à raison de 10 mille francs Cfa par mois, cela peut être alléchant. Mais c’est vite aller en besogne.
Outre que la plupart de ces chaines proviennent directement des télés bidon ou poubelle gratuites partout, il y a aussi un manque manifeste de suivi pour le service après-vente. Abonne toi, et tais toi, semble être le mot d’ordre.
Ainsi, à la date du mercredi 6 janvier 2016, sur ces fameuses 100 chaines mises à la disposition du public, près d’une vingtaine ont disparu de l’écran. Il s’agit de Afrique Média, Nick, Mangas, France O, Kanal 7, Al Jazeera, RTG, France 2, France 5, Euronews, ORTM, Trace, BBC, SIkka, O Five, TMC, RTG, Africable, NRJ, entre autres.
À côté, certaines chaines prisées comme BFM, France 24, LCI, National géographic et Boulkhol, ne militent pas pour la régularité. Elles font la navette. Tantôt elles disparaissent, tantôt elles réapparaissent, comme le font d’autres comme les chaines de Being Sports ou Canal qui ne paraissent pas avoir aucun lien organique avec EXCAF, dans la mesure où régulièrement elles se plaignent d’être piratées.
Quid des chaines sénégalaises ? À un moment, on les avait également presque toutes sur le bouquet, mais maintenant, certaines d’entre elles semblent aussi avoir complètement disparu. Notamment la TFM, la HYPERLINK « https://fr.wikipedia.org/wiki/SN2 » \o « SN2 » SN2,  Africa 7 et j’en passe. Rupture ou absence totale de contrat ? Allez savoir.
Mais ce qui rebute le plus les Sénégalais, c’est qu’au niveau d’EXCAF, le client, loin d’être roi, ne semble même pas être pris au sérieux. À moins que la direction n’ait trouvé mieux que le silence, pour palier ses insuffisances. Une panne à signaler ? Des explications à demander ? On vous renvoie directement au serveur standard du 33 865 66 66, avec une chance sur mille de trouver un correspondant au bout de la ligne. Personne ne prend les appels, sauf pour de nouveaux abonnements. Contrairement à la période fin du mois, où les commerciaux d’EXCAF appellent même le soir.Nous n’avons pas tout dit sur ce que nous avons vu, à propos du fonctionnement d’EXCAF, puisque ce n’est pas le sujet du jour.
Mais que les autorités et l’ARTP bien informées persistent dans leur silence, et lui signent même un blanc-seing pour vendre les décodeurs TNT dans notre pays, sent une complicité nauséabonde qui ne stimule pas la prise en charge du secteur audiovisuel par certains nationaux.

Cheikh BA

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15