ARRET DE TRAVAIL A L’HOPITAL DOMINIQUE DE PIKINE Les agents municipaux réclament trois ans de salaires

Confrontés à beaucoup de problèmes, les agents municipaux de la structure de santé de l’ancien hôpital Dominique, exposent leurs souffrances. Ils réclament leurs salaires qu’ils n’ont pas perçus depuis plus de trois ans. Déplorant leurs difficiles conditions de travail, ils ne comptent pas baisser leurs bras jusqu’à obtenir gain de cause.

 C’est la paralysie totale depuis mercredi à l’hôpital Baye Talla Diop de Pikine, communément appelé Dominique. En effet, ce sont les travailleurs qui sont restés trois ans sans salaires, qui ont arrêté le travail. A l’issue d’une assemblée générale, ils ont tenu un point de presse. Ousseynou Guèye qui porte leur parole, dira : « ils sont plus de 80 agents qui sont aujourd’hui dans une situation difficile. Raison pour laquelle, ils ont croisé les bras et ne comptent pas redémarrer le boulot jusqu’à obtenir gain de cause. Les agents municipaux sont restés longtemps sans couverture  médicale et autres ». « Nous, nous sommes dans une situation précaire », explique monsieur Guèye, selon qui « c’est l’état qui doit intervenir. Il est impossible pour certains agents d’inscrire leurs enfants à l’école au moment où les élèves démarrent les cours au niveau de certains établissements car ils n’ont, jusque-là, pas été payés ».  Ils interpellent ainsi le Président de la République pour que leurs doléances soient prises en charge. Certains parmi eux sont dans l’impossibilité de payer les ordonnances quand ils sont malades, sans parler de la difficulté de donner régulièrement la dépense quotidienne dans leurs familles respectives. Ousseynou Guèye d‘ajouter que « l’intervention du ministre de la Santé et de l’Action sociale et du ministre des Collectivités locales, est nécessaire pour résoudre les difficultés que rencontrent les agents municipaux qui rendent service aux populations ».

Sada Mbodj

Voir aussi

TRANSPORT- Le CDDC récuse le TER et milite pour la voie de contournement de la Gambie

Le projet du Train expresse régional (TER) du gouvernement, qui va coûter plus de 500 …