téléchargement (1)

ASEPEX Malick Diop mise sur l’exportation des produits de qualité

Le Dr Malick Diop, Directeur général de l’Agence sénégalaise pour la promotion des exportations (Asepex), a décliné, hier, sa feuille de route pour l’année 2016. C’est ainsi qu’il a révélé la mise sur pied d’un pôle d’export au Sud du pays et l’augmentation de l’exportation de nos produits locaux.

La direction de l’Agence sénégalaise pour la promotion des exportations (Asepex), en train de s’organiser pour une forte exportation de nos produits locaux. C’est dans cet objectif que des pôles d’exports sont en train d’être mis en place.  À croire le patron de cette boite, le Dr Malick Diop, « on déjà crée deux pôles. Celui de Saint-Louis, qui polarise la zone Nord. Une zone où on produit beaucoup de riz et ensuite où il y a une forte présence des produits halieutiques. Nous avons également crée la zone Centre à  Kaolack qui couvre la zone centre. » Pour lui, ces pôles ont pour rôle  d’aller vers les exportateurs, « parce que les producteurs ne sont pas nécessairement des exportateurs.  Allez vers ces producteurs, c’est d’aider ces derniers à avoir des plantations ou des vergers qui puissent répondre  aux normes internationales.  C’est la raison pour laquelle, il faut certifier ce processus qui permet aux exportateurs d’aller vers des vergers  sûrs  et certifiés pour éviter des retours de conteneurs. Parce que deux ou trois conteneurs rejetés, cela peut plomber une filière pendant des années.  Et c’est la crédibilité du Sénégal qui en dépend », a-t-il prévenu.

Pourquoi les pôles de Ziguinchor ?

Pour une abondance de l’exportation  de nos produits locaux, le Dr Malick Diop a annoncé au cours de sa rencontre avec la presse, la création du pôle du Sud du pays mais également identifier les secteurs sur lesquelles, il n’y avait pas beaucoup d’exportations. « À Ziguinchor, il y a une forte présence des noix d’acajou, qui a un enjeu important au niveau Européen et  l’Amérique du Nord. Nous allons  créer, cette année, un pôle du Sud pour créer des  consortiums d’entreprises pour que la production soit plus importante. Nous sommes en train de faire un travail de fond sur la production de mangues dans cette partie Sud du pays où il y a 50% de production de mangues mais  en grande partie on export mais on y est pas encore. Les exportations se font plus dans la zone des Niayes », soutient-il.

Le Dg de l’Asepex mise aussi sur la transformation des produits locaux. « Il y a des entreprises qu’on a accompagné qui font de la vinaigre de mangues et de la confiture de mangues. Elles avaient exposé en Allemagne et elles commencent avoir des contrats d’exportation. Cette transformation sera pérennisée. Le programme mangues, qui est issu du cadre renforcé, est en train de travailler pour que certaines machines soient mises à la disposition de ces producteurs de mangues du Sud », indique-t-il.

Lors du Gala organisé, ce samedi 6 février 2016, par la RTS, l’Agence sénégalaise pour la promotion des exportations (Asepex) a été  primée et remporte le Prix de l’innovation. En compétition avec 34 structures du pays. Pour le Dr Malick Diop, « c’est un travail d’équipe que l’Agence sénégalaise des promotions de l’exportation (Asepex) a effectué pour arriver à ce résultat.  L’objectif de ce pôle export, c’est de travailler sur l’offre, qui est agricole, horticole et industrielle d’une manière générale », précise-t-il.

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …