téléchargement

ASSASSINAT ANNONCE DE SALIF SADIO Le maquis parle d’une  pire intoxication

Dans la région sud du pays, l’information est parvenue à plusieurs personnalités et même à la sécurité nationale. Des gens tapis dans l’ombre ont annoncé, pour la deuxième fois, l’assassinat du chef de guerre d’Atika, Salif Sadio. De la pire intoxication selon les proches de l’homme fort du maquis. Ils accusent les politiciens d’en être derrière.

Depuis hier, des rumeurs cours sur une affaire d’assassinat dans le maquis. Et, tenez-vous bien, la victime serait le chef de guerre d’Atika, le général Salif Sadio. Selon des informations que nous avons reçues, Salif Sadio serait abattu par des éléments supposés appartenir au mouvement des forces démocratique de la Casamance (MFDC). Mais des sources proches du chef de guerre, jointes au téléphone, ont démenti l’information. Selon un combattant que nous avons également eu au téléphone ce matin, Salif aurait reçu des étrangers hier dans sa base. Une autre source nous a rassuré que c’est une fausse information, de la pire ’intoxication. Selon cette dernière, Salif Sadio l’aurait même appelé au téléphone ce matin. Dans le maquis, les combattants soupçonnent des politiciens  qui veulent se sucrer sur leur dos en livrant de fausses informations à l’Etat. Pour M.T, Salif Sadio se porte très bien et poursuit tranquillement son jeûne du mois de Ramadan comme tout autre bon musulman. Pour rappel, c’est la deuxième fois que Salif Sadio est déclaré mort. D’abord c’était sous le règne du président Abdoulaye Wade. Et c’est une radio de la place qui a démenti l’information avec des preuves à l’appui en donnant la parole au principal concerné. Toute chose qui avait dérangé le pouvoir en place qui n’a trouvé mieux que de fermer tout le réseau national de cette radio et d’arrêter tous les agents de la boîte trouvés sur place ainsi que l’auteur de l’interview, Ibrahima Gassama. Hormis cette information qui ne tient pas le bout selon les maquisards, ces derniers reconnaissent quand même une dislocation dans le groupe de Salif. Entre lui et son homme Paul Diatta de Thionck Essyl le courant ne marche plus. Et à nos sources de nous renseigner que Paul Diatta est parti créée sa propre base. Et c’est d’ailleurs le nom de ce dernier qui a été cité dans cette fausse affaire.

Abdourahmane Diallo

Voir aussi

dionne-valls

FINANCEMENT DU PLAN SENEGAL EMERGENT 317 MILLIARDS DE F CFA D’APPORT DE LA FRANCE DEPUIS 2014

Le Premier ministre français Manuel Valls, en visite à Dakar depuis  jeudi,  et son homologue …