ACTUALITE

ASSASSINAT DE FATOUMATA MATAR NDIAYE Son chauffeur avoue et explique le ‘’mobile’’ de son ‘’crime’’

  • Date: 21 novembre 2016

Cuisiné pendant plusieurs heures par la police, le présumé criminel de la 5ème vice-présidente du CESE a avoué son crime odieux. ‘’C’est moi qui suis l’auteur du meurtre», a laissé entendre le chauffeur Samba Sow.

En garde à vue au commissariat de Pikine, Samba Sow avait systématiquement nié les faits qui lui sont reprochés. Mais devant l’insistance des hommes du commissaire de Pikine, Adramé Sarr, renforcés par des enquêteurs de la Sûreté urbaine, il lâche le morceau et avoue être l’assassin de sa patronne Fatoumata Matar Ndiaye, vice-présidente du Conseil économique social et environnemental (Cese), et responsable des femmes Apr de Pikine. Face aux limiers, Samba soutient avoir ‘’assené 4 coups de couteau (aux poumons et aux cuisses) à la dame’’. Avant de poursuivre : ‘’lorsqu’elle m’a interdit d’aller à Touba, je suis venu plutôt que d’habitude (7h passées au lieu de 9h) à la maison pour prendre le véhicule et l’amener au lavage à l’hôtel Radisson Blu de Dakar. A mon arrivée dans sa chambre à coucher, elle m’a provoqué et bousculé dans le fauteuil en me jetant une thermos à la figure. J’ai vu rouge et pris un couteau avant de lui donner des coups aux poumons et aux cuisses. Mais vu qu’elle était encore en vie, je l’ai bloquée au sol et lui ai tranché la gorge pendant qu’elle criait à tout rompre au secours’’. Mais le chauffeur a menti sur toute la ligne. Selon quelques éléments de l’enquête préliminaire de la police, des indices concordants confirment que le mis en cause aurait été surpris en train de voler de l’argent des groupements de femmes de Pikine. ‘’Il est monté à pas feutrés dans la chambre à coucher de la vice-présidente du CESE qui venait de finir sa douche matinale et sortait de la salle de bain. Elle serait tombée sur son chauffeur en train de voler de l’argent provenant des recouvrements effectués la veille avec le chauffeur himself, et une des adjointes de Fatoumata Matar Ndiaye auprès des groupements de femmes. «Il a dû se battre avec sa patronne avant de lui trancher la carotide. Aussitôt après son forfait, il a crié au voleur avant que les gens n’accourent. Le fils de la défunte, Adama Sy, qui était intervenu pour secourir sa mère, a été poignardé par Samba Sow. Interné à l’hôpital Principal de Dakar, son état de santé est stationnaire et il est en observation, sous la surveillance d’agents de la Sûreté urbaine. Il nous revient également que Samba Sow avait un projet de mariage pour le mois prochain. Il a travaillé longtemps avec madame Ndiaye qui le considérait comme son propre fils.

Sada Mbodj

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.

1 2 3 4 5

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15