téléchargement (4)

ASSASSINAT DU BRIGADIER RACINE DIÈNE EN CENTRAFRIQUE La Direction de la police nationale dénonce un crime

Les troupes sénégalaises engagées en République  Centrafricaine (RC) dans l’objectif de ramener la paix dans ce pays ont subi, la semaine dernière, une perte. Contre toute attente, le chef des Agents de Police, Racine Diène a été assassiné par une milice chrétienne qui se trouvait dans le quartier de Miskine. La Direction de la police confirme son décès et  dénonce le crime.

À en croire la Direction de la police, « le brigadier-chef  Diène a été froidement abattu par balle par le groupe d’auto-défense (Anti balaka), le 24 juin 2016, aux environs de 11h au quartier Miskine », selon un communiqué de la police nationale. « Il tombe avec honneur en s’acquittant d’un devoir noble, celui de vouloir ramener la paix dans une région meurtrie », ajoute la même source. La Direction de la police, très remontée contre cet acte de la milice chrétienne, compte se faire entendre par tous les moyens. C’est ainsi que le FPU Coordinateur et la hiérarchie de la MINUSCA ont été saisis. À cet effet, la Direction générale de la Police nationale présente ses vives condoléances à sa famille éplorée et en collaboration avec les autorités onusiennes, s’engage à faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame. Pour l’heure, aucune date n’a été retenue pour les obsèques et le rapatriement de la dépouille mortelle du Brigadier chef.

Notons que ce  2e contingent d’unité d’appui à la portion (Senpsu2) déployé, en avril dernier, dans le cadre des opérations des Nations-Unies en République Centrafricaine, (RC) était composé de 140 gendarmes. La mission va durer 12 mois et permettra de consolider la paix et garantir la sécurité dans ce pays.

Khady Thiam COLY

Voir aussi

pr-macky-sall

30 ANS D’EXISTENCE DE LA SAGAM Macky plaide l’externalisation de la gestion de la sécurité

La Sagam international a célébré, hier, ses 30 ans d’existence. Venu présider la cérémonie de …