Accueil / POLITIQUE / Assemblée nationale- L’ASI-TIC crée un site d’information parlementaire

Assemblée nationale- L’ASI-TIC crée un site d’information parlementaire

Beaucoup de Sénégalais ne respectent plus nos parlementaires. Pour expliquer ce phénomène, Ndiaga Gueye, de l’Association sénégalaise des utilisateurs des Tic, a soutenu que c’est parce que les Sénégalais ignorent l’activité parlementaire. Ainsi, un site a-t-il été mis sur pied pour renseigner sur les travaux des parlementaires.

L’Association sénégalaise des utilisateurs des TIC, dont le président est Ndiaga Gueye, a mis sur pied un projet qui s’appelle Observatoire citoyen de l’Assemblée nationale. Selon lui, ce projet a pour objectif la transparence parlementaire, c’est-à-dire informer les citoyens sénégalais sur l’activité de l’Assemblée nationale. « Comme nous le savons tous, le Sénégalais a une perception assez négative de l’Assemblée et des députés. C’est parce que les Sénégalais ne savent pas ce que font les députés. Le peu d’informations dont les citoyens disposent sur l’Assemblée nationale sont celles relayées par la presse lors des sessions plénières », a-t-il déclaré. Avant de poursuivre : « mais sur les activités des commissions, les Sénégalais ne sont pas informés. On parle beaucoup de l’absentéisme des députés, mais aucun Sénégalais ne peut vous dire le député qui est présent à l’Assemblée ou celui qui est absent. Donc, l’objectif du projet est de collecter des informations et de les mettre à la disposition des Sénégalais pour qu’ils puissent se faire une opinion sur le travail des parlementaires globalement, mais aussi individuellement ». A l’en croire, ce projet a été mis sur pied depuis novembre dernier et, dans leur démarche de mise en œuvre, ils ont adressé des lettres de demande d’audience à tous les députés pour leur faire part du projet. « C’est pour recueillir leurs observations, leurs conseils et enfin de leur demander de nous accompagner pour l’amélioration de la démocratie sénégalaise. Depuis le 3 novembre, nous avons envoyé 164 lettres de demande d’audience à tous les députés, excepté Khalifa Sall et Cheikh Tidiane Gadio. A ce jour, nous avons obtenu 9 retours dont une réponse écrite et une audience », a-t-il déclaré. Sur les raisons qui les ont poussés à mettre sur pied ce projet, Ndiaga Gueye a ajouté que c’est parce que  parmi les députés de la 12e législature, certains ont été injustement accusés de ne pas travailler. Tout cela est dû au manque d’information sur les activités des députés. Ce que nous allons faire, c’est collecter l’information parlementaire, la retraiter et la publier sur un site web : ndawirewmi.com ». Il faut dire que ce projet qui a été financé par l’ambassade de France, n’a aucune coloration politique.

Cheikh Moussa SARR  

À voir aussi

Le 27 juin 2011, le jour où Karim devait être tué

La charge est lourde et grave. Elle porte les empreintes de Samuel Sarr via son …

Affaires Karim, Khalifa et Imam Ndao: Amnesty International épingle le Sénégal

Dans son rapport sur l’examen périodique universel des Nations-unies, Amnesty international  met en doute l’indépendance …