ECONOMIE

ASSEMBLÉE NATIONALE Le budget 2017 arrêté à 3360 milliards FCfa

  • Date: 28 novembre 2016

L’assemblée nationale a adopté, hier, le budget de 2017 qui s’élève à 3360 milliards de FCfa, contre 3022 FCfa, soit une légère hausse de plus de 333 milliards par rapport à 2016. Cette hausse s’explique par l’évolution des coûts pour les ressources internes et ses recettes composantes. 

 « 3360 milliards ». Telle est la somme dégagée pour le  budget de 2017 voté par l’Assemblée nationale. En effet, le budget de cette année a connu une hausse de 337.6 milliards de FCfa, contre celui de l’année précédente estimé à 3022,4 milliards. Cette légère hausse se justifie par une évaluation en hausse des ressources internes de 2182,1 milliards de FCfa dans la Loi des finances (LFI) de 2017, contre 1958,7 milliards pour celle de 2016. Dans sa logique de répartition, ces ressources internes sont constituées des recettes. En 2017, le coût des recettes ordinaires hors dons s’élève à 2084,1 milliards de FCFA. En outre, les recettes de dons budgétaires sont arrêtées à 35 milliards et les recettes exceptionnelles à 63 milliards de FCfa. Quid de la justification d’une telle hausse budgétaire, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ, explique que le taux de pression est projeté à 20,9% avec 680 milliards du service de la dette. Cependant, le déficit budgétaire, selon le ministre, est à hauteur de 349,4 milliards avec des investissements de 1225,2 milliards. A ces chiffres, s’y ajoute le Produit Intérieur Brut (PIB), autrement dit, la somme des valeurs ajoutées à laquelle s’adjoignent la TVA et les droits de douanes  qui s’élèvent à 9493,4 milliards de FCfa. Dans une logique de croissance du PIB, le ministre assure que le taux est projeté à 6,8% en 2017 pour la performance de l’agriculture, le redressement de l’industrie ainsi que le maintien du dynamisme dans les activités de services. Contribuant à la croissance économique du pays, le ministre Amadou Ba, lors d’une plénière, estime que le Budget de 2017 a non seulement  battu tous les records, mais est aussi conçu dans « une optique d’accélération de la reprise de l’activité économique », a-t-il dit. Toujours optimiste, le Ministre Amadou Ba réitère l’engagement du Président de la République pour une croissance de qualité qui crée de l’emploi et génère des revenus.

Safiyatou Diouf

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.

1 2 3 4 5

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15