Accueil / ECONOMIE / ASSISSES DU CNP- L’État promet d’accompagner les entreprises

ASSISSES DU CNP- L’État promet d’accompagner les entreprises

 Le Premier ministre a présidé, hier,  la cérémonie de lancement officielle des Assises de l’entreprise. À cette occasion, Mahammad Boun Abdallah Dionne  a réaffirmé la volonté de l’État d’accompagner les entreprises locales pour construire un tissu économique assez solide et  poser les jalons de l’émergence visée par le PSE.

Le secteur privé était à l’honneur. Une tribune, pour inviter le gouvernement à un Open business. Et participer aux côtés du président de la République et de son équipe au développement du Sénégal. C’est pourquoi, Mouhamet Dione a convié tous les Sénégalais, pour « un comportement citoyen » et un « consommer local ». Le chef du gouvernement qui se projette dans un futur radieux, souhaite une implication des Sénégalais pour du « ganilah » fait au Sénégal. Et cela est possible, vu la grande offensive que Macky Sall a lancé pour l’or blanc. À ce sujet, Mouhamet Dione bat campagne pour le « consommer local » et compte sur le Patronat de Baidi Agne, un « homme d’actions et d’idées ».  Une invite à l’endroit du secteur privé sénégalais en ces termes. « Il ne peut y avoir de Pse sans les entreprises sénégalaises », dira-t-il. Et le chef du gouvernement de revenir sur les nombreux défis à relever comme celui de « créer davantage d’emplois », face à un monde « globalisé » où notre pays est « en mouvement » pour « une meilleure croissance à partager ». « Une mobilisation générale autour de l’emploi des jeunes à travers vous, les chefs d’entreprise s’impose », souligne-t-il. « En effet, cette question de l’emploi est au rang de sur-priorité et il faut aller plus vite dans cette lutte contre le chômage », ajoute-t-il.

Et le privé sénégalais peut déjà s’inscrire dans cette trajectoire, pour une promotion de la « destination Sénégal » par le « renforcement de sa culture économique ». Avec, par ailleurs, la mise en place de l’économie numérique par le biais de ses autoroutes. Pour faire de Dakar, un hub dans ce secteur bien côté dans le Pse.

Un Pse que le Pm partage avec les chefs d’entreprises, les syndicats. C’est ainsi que la Banque africaine de développement (Bad) va appuyer le Sénégal avec 100 millions de Dollars pour le Pudc. Un programme ambitieux qui va toucher les bourgs et hameaux les plus reculés, grâce aux pistes rurales et l’électrification rurale.

Aujourd’hui, le Pse est marche, deux ans après son adoption. Dans le secteur de l’agriculture, le Pse « agricole » est en mouvement. Certes, il y a eu une bonne pluviométrie, mais d’autres paramètres sont à prendre en compte. Il s’agit de la maitrise de l’eau, de l’importation des tracteurs et du capital semencier. Trois axes majeurs, pour donner une production record pour plusieurs variétés agricoles.

C’est pourquoi Mouhamet Dione lance un appel, à l’unité, pour « réussir ensemble, main dans la main, une prospérité partagée ».

Rama Diaw

Share This:

À voir aussi

TRAIN EXPRESS REGIONAL DE DAKAR La BAD débloque 120 milliards de francs CFA

Le projet de Train express régional (TER) de Dakar vient  de bénéficier, de la Banque …