Accueil / International / Attaque de l’hôtel Intercontinental à Kaboul: le bilan s’alourdit

Attaque de l’hôtel Intercontinental à Kaboul: le bilan s’alourdit

Au moins 22 corps ont été retirés du grand hôtel Intercontinental de Kaboul attaqué ce week-end par des Talibans, dont « certains calcinés » sont difficiles à identifier, selon un nouveau bilan du ministère de la Santé diffusé lundi 22 janvier.

« Vingt-deux corps ont été emmenés dans les hôpitaux, notamment pour pouvoir être identifiés. Certains de ces corps sont tellement calcinés qu’il faudra des tests ADN pour les reconnaître », a indiqué à l’AFP Wahid Majroh, porte-parole du ministère, au lendemain de la sanglante attaque de l’hôtel Intercontinental de Kaboul. Le précédent bilan officiel du ministère de l’Intérieur faisait état de « 18 morts dont 14 étrangers et dix blessés dont six militaires ».

Un bilan macabre à la hausse

Les corps des six assaillants, tués dans l’assaut des forces spéciales, auraient été gardés séparément de ceux de leurs victimes, selon un responsable des renseignements afghans (NDS) à l’AFP. Selon les médias locaux, le nombre de morts pourrait être encore plus lourd : la chaîne de télévision Tolo News cite ainsi « 43 morts selon des sources crédibles ».

La majorité des blessés a été transportée à l’hôpital militaire de Kaboul – interdit à la presse – selon le ministère de la Santé. Le porte-parole adjoint du ministère de l’Intérieur Nasrat Rahimi, a rapporté lundi à l’AFP que « le commando a fait usage de pistolets, de Kalachnikovs et de grenades et l’un d’eux portait une veste d’explosifs ». La plupart des victimes ont été tuées par armes à feu mais d’autres ont péri dans l’incendie déclenché au quatrième étage par le commando de six hommes après le début de l’attaque.

Deux assaillants « enregistrés comme clients »

Selon une source sécuritaire, « deux des assaillants avaient passé la nuit à l’hôtel, enregistrés comme clients ». Un des serveurs du restaurant, Hasibullah, 24 ans, blessé dans l’opération, a raconté à Tolo News que « deux hommes en civil » l’ont appelé en entrant « pour passer commande du dîner, avant d’ouvrir le feu au (fusil d’assaut) Kalachnikov et de tuer plusieurs clients ». Les Talibans ont revendiqué cette attaque dans un communiqué, affirmant avoir tué « des dizaines d’étrangers ».

(avec AFP)

À voir aussi

Trente-six ans après Sartre, Simone de Beauvoir intègre la Pléiade

La prestigieuse collection de la Pléiade publie les cinq livres de mémoires de Simone de …

Actes homophobes : la situation empire en France

Le 17 mai marque la journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie. En …