Accueil / ACTUALITES / Attaques contre le patronat- la Chambre de commerce de Dakar se désolidarise de l’Unccias et gèle ses activités

Attaques contre le patronat- la Chambre de commerce de Dakar se désolidarise de l’Unccias et gèle ses activités

La Chambre de commerce de Dakar a annoncé la cessation provisoire de toutes ses activités de l’Union nationale des chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture  du Sénégal (Unccias). Et cela, jusqu’à nouvelle ordre. Un véritable coup de massue pour l’Unccias, qui, sans la Cciad, demeure une coquille vide.

Une seule question  taraude les esprits : Que ressemblerait l’Union  nationale des chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture  du Sénégal (Unccias) après le lâchage de la  Chambre de commerce de Dakar ? Plutôt à une coquille vide, et pour cause. À en croire une source au sein de ladite Chambre ayant requis l’anonymat, l’Unccias, sans la Chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Dakar se contentera des miettes sans plus.

Et pis encore, elle n’aura pas les moyens d’assurer sa mission dans de bonnes conditions, en raison de l’absence de participation de la Cciad, qui représente, à elle seule, 80%  des activités de l’Unccias, nous confie-t-il. En termes plus clairs, l’Unccias ne pourra pas mener à bien sa mission et serait vidée de sa substance. Bref, nous prête-t-il,  sans Dakar, l’Unccias n’est pas, ne sera pas et n’existera pas.

En réalité, si la Cciad a suspendu ses activités au sein de l’Unccias, c’est parce qu’elle a constaté pour le déplorer, que celle-ci s’éloigne de plus en plus de sa mission de coordination des programmes que les Chambres consulaires régionales lui ont confié. La goutte de trop : l’Unccias ne cesse de porter le discrédit sur les Organisations patronales, qui constituent des «partenaires majeurs et incontournables des Chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture ».

Pour ceux qui ne s’en souviennent pas,  il y a  quelque temps, des divergences ont opposé  le Cnp à l’Union nationale des chambres de commerce du Sénégal. À l’origine de leur désaccord, la réforme proposée par Baïdy Agne de séparer les Chambres d’agriculture de celles de commerce, d’industrie.

M.BA

Share This:

À voir aussi

Gestion durable des terres- un projet de plus de 750 millions FCfa pour 7 régions

Le Sénégal a lancé hier le Projet de « Promotion de pratiques de gestion durable des …

Eau et assainissement en milieu urbain… la BM octroie près de 52 milliards de FCF au Sénégal

Le Sénégal et la Banque mondiale ont signé hier à Dakar, deux accords destinés au …