Accueil / SOCIETE / ATTENTAT À LA PUDEUR, PÉDOPHILIE ET DÉTOURNEMENT DE MINEURE Modou Guèye risque 5 ans de prison ferme

ATTENTAT À LA PUDEUR, PÉDOPHILIE ET DÉTOURNEMENT DE MINEURE Modou Guèye risque 5 ans de prison ferme

 Poursuivi pour les délits d’attentat à la pudeur, pédophilie et détournement de mineure, M. Guèye  est dans de beaux draps. En effet, le Procureur a requis à son encontre une peine d’emprisonnement de 5 ans de prison ferme. L’affaire est mise en délibéré pour le 8 février prochain.

Électricien de son état,  le sieur M. Guèye a été attrait, hier, à la barre du Tribunal des flagrants délits de Dakar pour les délits de pédophilie, attentat à la pudeur et détournement de mineure. Jugeant les faits très graves, le parquetier a requis une peine d’emprisonnement de 5 ans ferme contre le prévenu. Les faits se sont déroulés dans un quartier populaire de Rufisque. La petite F. D âgée seulement de 6 ans serait victime de ces délits susnommés de la part de l’électricien du coin. C’est sur ces entrefaites que l’homonyme de la jeune fille a porté plainte contre M. Guèye. Pour justifier sa plainte, la dame a expliqué aux enquêteurs que le jour des faits, elle était dans la chambre en train de préparer du lait caillé pour les enfants. C’est ainsi qu’elle a appelé la petite, en vain. « Il faut dire que j’ai retrouvé mon homonyme dans la chambre du prévenu. Interrogée, la fille a déclaré que c’est M. Guèye qui l’a appelé pour l’envoyer à la boutique. C’est par la suite que la petite m’a avoué que le mis en cause avait l’habitude de lui faire des attouchements sexuels », raconte la plaignante. Ses propos seront confortés par la petite qui a déclaré à la barre : « M. Guèye avait l’habitude de m’appeler dans sa chambre. Il enlevait mon slip avant de mettre un liquide sur mon s…  Le jour des faits, lorsque mon homonyme m’appelait, M. Guèye m’a ordonné de me taire ».

Pour tenter de se soustraire à l’action de la justice, le mis en cause a nié catégoriquement les faits. Mieux, renseigne-t-il, il a trouvé la petite en train de se bagarrer et il lui a donné l’ordre de rentrer chez elle. Sur une question de savoir ce que faisait la petite dans sa chambre, M. Guèye a rétorqué : « Elle était en train de se bagarrer et je l’ai puni dans ma chambre. Lorsqu’on l’appelait, je ne pouvais pas entendre parce qu’ayant mis mes écouteurs ».  Ces dénégations n’ont pas convaincu le maître des poursuites qui a requis une peine d’emprisonnement de 5 ans de prison ferme contre le prévenu.  À en croire le parquetier, la tante de la victime a clairement indiqué que le mis en cause avait mis de la pommade sur le s… de la fille pour faciliter la pénétration. La défense a déclaré que cette affaire a été montée de toutes pièces. « Le jour des faits, la fille n’était même pas déshabillée et on attend, aujourd’hui, pour nous parler de lubrifiant. Il n’y a aucune preuve concernant les faits à reprocher à mon client. C’est la raison pour laquelle je vous demanderai de le relaxer purement et simplement ou bien de le relaxer au bénéfice du doute », a plaidé la robe noire. Le tribunal rendra sa décision le 8 février.

Cheikh Moussa SARR

Share This:

À voir aussi

Des membres de la famille de la fillette « Barki Bleu Bleu » sous mandat de dépot

Vidéo de la fillette qui insultait sur les réseaux sociaux * barki bleu bleu* La mère, le …

Drame : Une étudiante à l’Ensept fait une chute du 4e étage et meurt

Ce qui s’est passé à la cité Aliou Sitoé Diatta (Ex Claudel) un véritable drame. …