Accueil / SOCIETE / ATTENTAT À LA PUDEUR SUR UNE MINEURE À MBOUR:Le procureur requiert 2 ans ferme pour le tailleur

ATTENTAT À LA PUDEUR SUR UNE MINEURE À MBOUR:Le procureur requiert 2 ans ferme pour le tailleur

Trou Nia, un tailleur de 32 ans comparaissait devant la barre du tribunal départemental de Mbour pour attentat à la pudeur sur une mineure. Le parquet a requis une peine de deux ans ferme pour ce jeune homme qui sera fixé sur son sort le 3 mai prochain.

Source le Matin
Trou Nia, un tailleur de 32 ans comparaissait devant la barre du tribunal départemental de Mbour pour attentat à la pudeur sur une mineure. Le parquet a requis une peine de deux ans ferme pour ce jeune homme qui sera fixé sur son sort le 3 mai prochain.

Les faits se sont passés au mois de mars. Ney M.N, la mineure est envoyée par sa cousine Abusa Diop pour récupérer un habit chez le tailleur dont la chambre lui sert en même temps d’atelier de couture. « Il était 18 heures passées lorsque je suis venue chez Trou. Il me demande de l’attendre le temps de prendre un bain. Puis, il me déclare qu’il doit envoyer acheter le fil qu’il faut. Mais au moment où je devais rentrer, il m’a poussée sur le matelas après avoir fermé l’atelier. Il a voulu abuser de moi et c’est en résistant que mon « body » s’est déchiré. Il m’a raccompagné et m’a tendu 1000f que j’ai refusés », a déclaré la victime.

« Trou est un tailleur dont nous sommes depuis trois ans maintenant une fidèle cliente. Nous entretenions de bonnes relations. Mais c’est un jeune homme qui aime trop les filles « bug jigger ». Quand je lui ai envoyé un message pour demander pourquoi il n’a pas libéré Ney MN, il n’a pas voulu répondre. Et le soir quand elle est rentrée, elle m’a expliqué en tête à tête ce qui lui est arrivé chez le tailleur », a témoigné Abusa Diop devant la barre, le prévenu nie les faits et déclare considérer la mineure « comme sa propre sœur ». Il ajoute que les 1000 francs qu’il a remis à la fillette entre dans le cadre de sa stratégie de marketing. « Je donne à tous mes clients le ticket de transport et je leur paie à boire.

Cela ne me coûte rien parce que j’achète beaucoup moins cher que sur le marché de Mbour, à Dakar. Cela fait partie de mon marketing », a déclaré le prévenu. Pour son avocat, Maître Fadel Fall « ni les 1000 francs, ni le vêtement ne constituent une preuve matérielle que son client est coupable ». Il dit s’étonner du fait que la jeune fille n’ait pas pensé une seule fois à crier pour ameuter le voisinage. Maître Fall ajoute même qu’il ne s’agit là que d’ « un coup monté » par Absa Diop, la copine du tailleur pour n’avoir réussi à gagner son cœur. Pour le délégué du Procureur, le prévenu est bien coupable. « Les dénégations du prévenu ne peuvent prospérer. Les scellés sont des preuves suffisantes. Je ne suis pas convaincu de sa stratégie de marketing qu’il a avancée.

Ensuite, il y a que Ndèye MN n’est pas sa cliente et par conséquent ne devait pas bénéficier de ces 1000f qu’il donne à ses clients. Les délits relatifs aux agressions sexuelles commencent à prendre des proportions inquiétantes. C’est pourquoi, des mesures énergiques s’imposent » Le Procureur a requis une peine de 2 ans ferme. Trou Nia sera fixé sur son tort le 3 Mai prochain.


À voir aussi

Bébé tué à Pikine: Le récit glaçant de la mère « tueuse »

L’horreur se passe à Pikine rue 10. La jeune dame de 21 ans constate l’absence …

Hlm Grand Yoff : Un enseignant retrouvé pendu dans sa chambre

Un enseignant au collège Hyacinthe Thiandoum,  âgé d’une soixantaine d’années a été retrouvé pendu dans …