abdb64359edd4d20aabb091b271ce19d1aacd605

Attentat à l’aéroport d’Istanbul : un nouveau bilan fait état de 41 morts et 239 blessés

Des explosions-suicides ont frappé l’aéroport d’Istanbul (Turquie) mardi soir. Des coups de feu ont aussi retenti. Au moins 41 personnes sont mortes et 239 ont été blessées.

Selon les autorités, des explosions ont d’abord eu lieu à l’entrée du terminal des vols internationaux vers 22h00 (19h00 GMT). Trois assaillants ont mitraillé des passagers ainsi que des policiers en faction, une fusillade a éclaté puis les kamikazes se sont fait sauter. « Trois kamikazes ont mené une attaque », a indiqué Vasip Sahin, le gouverneur d’Istanbul, aux journalistes.

Le nouveau bilan s’est alourdi à 41 morts et 239 blessés, a annoncé le gouvernorat de la première mégapole de Turquie. 130 blessés sont toujours traités dans des hôpitaux de la ville, a indiqué un communiqué officiel, précisant que parmi les morts se trouvent 13 ressortissants étrangers. Un précédent bilan officiel avait fait état de 36 morts.

Une énorme boule de feu

La télévision turque a diffusé des images très impressionnantes sur lesquelles on voit un policier tirer sur un assaillant puis celui-ci, blessé, tomber au sol en actionnant sa charge.

Des photos et vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré une énorme boule de feu à l’entrée du terminal et des membres de la sécurité en train de faire évacuer des passagers qui hurlaient dans des couloirs, pris de panique.

« J’attendais mon vol pour Tokyo et soudain plein de gens se sont enfuis et je les ai suivis. J’ai entendu des coups de feu et c’était la panique », a expliqué à l’AFP une Japonaise, Yumi Koyi.

Oftah Mohammed Abdullah, une femme de nationalité non précisée, raconte à l’AFP avoir vu l’un des assaillants : « Il avait une écharpe rose, une veste courte et avait caché un fusil (dessous). Il l’a sorti et a commencé à tirer sur les gens. Il marchait comme un prophète. »

Une « lutte commune » contre le terrorisme

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a rapidement exhorté la communauté internationale à une « lutte commune » contre le terrorisme, dans un communiqué. « Cette attaque, qui s’est déroulée pendant le mois du ramadan, montre que le terrorisme frappe sans considération de foi ni de valeurs », a dit le chef de l’Etat.

Le président français, François Hollande, a « condamné fermement » un « acte abominable » tout en appelant lui aussi à un renforcement de la coopération internationale en matière de lutte antiterrorisme.

Auteur: La Redaction-JDD.FR – France 24

Voir aussi

telechargement-5

ÉRECTION D’UNE BUVETTE SUR LA CORNICHE Aby Ndour persiste, Atépa annonce une plainte…

Entre Aby Ndour et l’Association Sos Littoral, la guerre est à son paroxysme. Atépa a …