Accueil / SOCIETE / Attentats terroristes: les évêques africains condamnent les actes

Attentats terroristes: les évêques africains condamnent les actes

Les récents attentats perpétrés sur plusieurs sols d’Afrique et d’Europe, ont fait sortir les évêques africains de leur réserve. Se joignant à la valse de réprobations de par le monde, les prélats du Continent noir fustigent les récents actes terroristes, dans un communiqué parvenu à notre rédaction.«Nous condamnons, avec la plus grande rigueur, les attaques terroristes au Nigéria, au Kenya, en Libye, au Burkina Faso, au Liban, en France et partout dans le monde qui ont conduit à de nombreuses pertes en vies humaines surtout, des innocents et conduit à de nombreuses souffrances et douleurs dans plusieurs familles», lit-on dans le communiqué. Ce, au terme de la réunion du Comité permanent du symposium des Conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (Sceam), tenue à Accra au Ghana, du 16 au 20 novembre.«Nous condamnons tous les actes de terrorisme qui se sont produits partout dans le monde et nous lançons un vibrant appel à ces auteurs, ainsi qu’à ceux qui les soutiennent d’arrêter cela», poursuit le communiqué. Par ailleurs, les évêques de l’Afrique lancent un appel à la paix en Afrique.«Nous nous associons avec toutes ces personnes qui travaillent pour la paix et la réconciliation dans les zones dangereuses, en Afrique et dans le monde, spécialement au Burundi, au Soudan du Sud, en Centrafrique, en République Démocratique du Congo,  au Nigéria, au Kenya, en Libye et d’autres pays de l’Afrique du Nord. Nous invitons, au nom de Dieu, toutes les parties impliquées dans ces conflits de déposer les armes et de s’engager résolument sur le chemin du dialogue et de la paix pour le bien-être de la postérité»,  déclarent les représentants du Collège des évêques d’Afrique.

Rewmi.com/FBF

À voir aussi

Migrations internationales l’Onu dénonce les «horreurs inimaginables» subies par les migrants en Libye

Au retour d’une mission d’observateurs du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme en Libye, …

Wade refuse que l’AIBD porte son nom

L’ancien chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, a fait part mercredi à Kaolack (centre), de son …