ACTUALITE

AUTORISATION DE SORTIE : Abdoul Mbaye toujours cloué à Dakar par le juge d’instruction

  • Date: 7 octobre 2016

L’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, ne peut toujours pas sortir du territoire. Ainsi en a décidé le doyen des juges d’instruction, Samba Sall, selon le leader de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT) qui en a fait l’annonce sur sa page Facebook.

Le doyen des juges d’instruction, Samba Sall, a tout bonnement refusé une autorisation de sortie du territoire à l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye. En effet, c’est sur sa page Facebook que le leader de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT) s’est adressé et à ses amis et sympathisants. « Mes chers amis, suite à vos nombreuses interrogations, je vous confirme que le doyen des juges Samba Sall m’a refusé l’autorisation de voyager hors du Sénégal. Aujourd’hui, je prends l’engagement solennel qu’ensemble, nous rétablirons droits et libertés dans notre pays, et cela le plus tôt possible. Merci de ce soutien que vous m’avez exprimé », a posté Abdoul Mbaye, hier, sur sa page Facebook. Il faut dire que le déclenchement de la procédure pénale coïncide avec son engagement politique. S’agissant des faits, le mis en cause a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire suite à une plainte déposée contre lui par son ex-épouse Aminata Diack. Elle l’accuse d’avoir falsifié leur régime matrimonial, le faisant passer de la monogamie à la polygame.

C’est sur ces entrefaites que l’ancien Premier ministre a été poursuivi pour les délits de faux, usage de faux dans un document administratif. Mais selon certaines informations, bien que ses partisans avancent un règlement politique, les spécialistes du droit savent que le civil tient le pénal en l’état. En d’autres termes, les poursuites actuelles étaient impossibles à enclencher tant que la procédure de divorce n’a pas été vidée. Suffisant pour certains de dire que cette affaire est en train de prendre une tournure aux relents de règlement de comptes politiques. Pour rappel, son passeport avait été confisqué et il devait se présenter tous les 15 jours devant le greffier pour attester de sa présence sur le territoire national. En somme, il lui a été interdit de se rendre à l’étranger sans autorisation. Sur sa page Facebook, hier, il a indiqué que le doyen des juges lui refuse toujours cette sortie.

Cheikh Moussa SARR

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15