Accueil / ECONOMIE / Autosuffisance alimentaire au Sénégal- Les femmes rurales pour atteindre cet objectif

Autosuffisance alimentaire au Sénégal- Les femmes rurales pour atteindre cet objectif

Au Sénégal,  Actionaid, en collaboration avec les organisations de la Société civile, le Forum social sénégalais, entre autres, a célébré hier à Dakar, les journées internationales de la femme rurale et de l’alimentation.

« Si on veut atteindre l’autosuffisance alimentaire au Sénégal, il faudra que les femmes rurales soient dotées de matériels agricoles parce qu’elles composent 52% de la population», a déclaré Zakaria Sambakhé, responsable des programmes et des partenariats au niveau de l’ONG actionaid, en présence de la Directrice nationale  de Actionaid, Mme Ifeoma Charles Monwuba. C’était lors de la célébration des journées internationales de la femme rurale et de l’alimentation sur le thème : « Changeons l’avenir des migrations. Investissons dans la sécurité alimentaire et le développement rural ». Selon lui, il faut  que ces dernières aient accès au crédit  avec un  taux moins élevé. Ceci leur permettra de développer des activités, surtout  de promouvoir l’agro-écologie. A l’en croire, il est nécessaire que les financements dans l’agriculture puissent être orientés directement dans l’agro écologie où s’activent les femmes productrices et les jeunes.

Pour faire face aux changements climatiques, dira M. Sambakhé, « Nous avons renforcé la résilience des femmes en les dotant d’informations climatiques fournies par l’Anacim à travers des tableaux dans le monde rural ». D’après le responsable des programmes et des partenariats au niveau de l’ONG Actionaid, avec ce système, les  agriculteurs peuvent pour mieux s’informer sur la pluviométrie, mais aussi sur des risques de sècheresse ou autres.   Concernant la sécurité alimentaire, Actionaid révèle que même si le Sénégal s’est engagé dans plusieurs initiatives mondiale, régionale et sous-régionale de sécurité alimentaire et nutritionnelle, les populations continuent de vivre de graves problèmes d’insécurité alimentaire. Le bilan alimentaire global cache de fortes disparités. En effet, souligne le communiqué, plus de 42.000 ménages des départements de Matam, Kanel, Goudiry, Tambacounda, Bambey et Malem Hodar se trouvent dans la zone rouge du tableau de l’insécurité alimentaire (SECNSA). C’est ce qui a poussé Sokhna  Guissé du secrétariat exécutif du Conseil national de Sécurité alimentaire (SECNSA) à dire que la crise était plus aigüe du point de vue  alimentaire et nutritionnelle dans ces départements. « Le gouvernement a mis en place un plan d’urgence de sécurité alimentaire pour soulager ces populations en leur apportant des  vivres de soudure », a-t-elle expliqué. 

Zachari BADJI

À voir aussi

Yérim Sow gagne le marché de la Gestion du Cargo village de l’AIBD

REWMI.COM- Le Groupe Teyliom, investisseur de référence en Afrique de l’Ouest, est devenu, avec le …

Partenariat Sénégal/Indonésie : Un nouveau réseau ferroviaire en vue

REWMI.COM- Les gouvernements Sénégalais et Indonésien sont en pleine négociation pour la construction du réseau …