Accueil / ECONOMIE / Autosuffisance en riz Macky repousse l’échéance en 2019

Autosuffisance en riz Macky repousse l’échéance en 2019

Le Chef de l’Etat Macky Sall a présidé, hier, un conseil présidentiel sur la politique économique et sociale, au cours de laquelle il a annoncé l’autosuffisance en riz en 2019

Concernant l’autosuffisance en riz, dira le chef de l’Etat : « J’avais énoncé l’année 2017 pour l’atteinte de l’autosuffisance en riz, mais avec la double culture, nous allons y arriver vers fin 2018, début 2019 ». De fait, a-t-il rappelé, l’objectif en matière de production de riz reste à 1,6 million de tonnes de paddy pour atteindre l’autosuffisance en riz. « Je suis convaincu qu’avec le Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (PRACAS II) et les nouvelles formulations, nous devrions y arriver », a souligné le Chef de l’Etat. Répondant aux recommandations de certains  partenaires techniques et financiers (PTF) sur la réforme foncière, le président est catégorique : « beaucoup d’efforts  ont  été  fournis, mais c’est  une réforme  difficile.  Elle  est difficile  et  il faut en être conscient, on ne va pas la faire sur les cadavres des populations rurales ». D’après le Président Sall, ceci doit se faire avec la participation des populations  et cela prendra du temps pour que ces dernières comprennent. Et d’ajouter en évoquant des expériences qu’il a tirées dans le passé : « si nous partons sur les grosses superficies, ça fait peur à tout le monde ».  Ainsi le chef d’Etat suggère de commencer par des superficies raisonnables, avec 500 ou 1000 ha. « Si on veut passer à l’agrobusiness avec l’affectation des terres de 10 000 voire 25000 ha, les populations vont s’apposer et je serai du côté des populations. Je veux cette réforme pour moderniser l’agriculture parce que notre ambition d’autosuffisance alimentaire ne  peut  pas  avancer si on ne progresse pas. C’est ça qui freine à la base », a-t-il conclu. Ce conseil présidentiel a enregistré la participation des PTF, du secteur privé, de la société civile,  des élus locaux, entre autres.

Zachari BADJI

À voir aussi

Ce le Pm Dionne demande aux experts-comptables

L’Ordre national des Experts-Comptables et Comptables agréés (ONECCA) du Sénégal, a depuis hier accueilli la …

Pauvreté dans le monde: Le taux devrait s’établir à 8,6% en 2018

Le taux mondial de pauvreté est tombé au niveau sans précédent de 10% en 2015, …