ACTUALITES

AUTOUROUTE ILA TOUBA Le plus grand chantier du Pse avec un financement de 418 milliards F Cfa

  • Date : 30 novembre 2015

C’était considéré comme une chimère voire un éléphant blanc. Le projet d’autoroute Ila Touba béni par le khalife général des mourides, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, prend forme. Ce projet qualifié par le président Sall comme étant le plus grand projet du Pse est financé à hauteur de 418 milliards dont 52, 6 milliards de francs Cfa payés par l’État du Sénégal et 365,4 milliards de francs Cfa par les bailleurs.
Au commencement, personne n’y croyait. Mais aujourd’hui, Ila Touba trace sa route. Elle prend forme. Du côté technique, l’étude détaillée d’avant-projet est au point d’achèvement pour les travaux principaux et l’étude d’exécution entamée. Sur le terrain, la vérification des points polygonaux (travaux topographiques) sont en cours, la construction des trois bases-vie respectivement à Thiès, à Bambey et à Diourbel a déjà été lancée. D’après les récentes informations de l’Ambassade de Chine, les études géophysiques pour les puits ont été achevées et le forage de puits est en bon chemin. Plus de 70 techniciens chinois et plus de 200 personnes locales travaillent sur le site. La première vague des engins en provenance du Mali est arrivée et la deuxième est en route vers le site des travaux. Ila Touba est composé de travaux proprement dits y compris la fourniture et les installations des équipements de péage à 812 millions de dollars Us, soit environ 406 milliards de francs Cfa, l’assistance à la maîtrise d’ouvrage y compris les travaux de contrôle de la qualité des travaux à 7 milliards de francs et de la libération des emprises chiffrée à 5 milliards. Pour la libération des emprises, environ 1100 personnes sont affectées par le projet. Lors de cette cérémonie de la pose de la première pierre, le président de la République avait demandé à l’entreprise chinoise Crbc d’accélérer la cadence pour « réduire au maximum les délais de 45 mois annoncés pour la finition des travaux ». Chose faite. En reliant Dakar-Thiès et Touba aux autres régions du Sénégal, cette infrastructure  longue de 115 km remplira une vocation multidimensionnelle.  Elle sera un instrument d’intégration nationale, un outil de  développement économique et social, et un facteur de réduction du temps de trafic et de sécurisation du transport. Ila Touba participera ainsi à la densification du réseau routier national, déjà enrichi de la route Linguère-Matam, et de  l’axe Touba-Dahra-Linguère, dont les travaux vont bientôt démarrer.  En facilitant la connexion avec d’autres axes routiers, ce projet suscitera l’émergence de nouvelles zones de production et d’activités économiques diverses. Voilà pourquoi il a nécessité des études minutieuses, sur presque deux ans, pour en mesurer les enjeux, définir les contours, évaluer les retombées et  maîtriser les impacts, sur l’environnement et le vécu quotidien des populations. Le tracé de l’autoroute, disait le président Sall, a été conçu de façon à assurer la fluidité du trafic entre toutes zones traversées, jusqu’à Dakar, via l’Aéroport international Blaise Diagne et le Pôle urbain de Diamniadio.  « Nous avons, en outre, sécurisé une bande d’extension potentielle de l’autoroute à 2×3 voies pour tenir compte de la densité future du trafic », se réjouissait-il. Ce projet contribuera aussi à la création de plusieurs milliers d’emplois pour les jeunes. 6.000 à 7.000 emplois seront générés par Ila Touba. Mieux, il offrira un portefeuille élargi de marchés pour les Petites et moyennes entreprises (Pme) sénégalaises et de nouvelles opportunités d’affaires pour le secteur privé national.  Enfin, la réalisation de l’autoroute permettra d’effectuer le Magal dans de meilleures conditions de confort et de sécurité routière. Ainsi, la pertinence de ce projet est évidente car en dehors des avantages cités, son taux de rentabilité est estimé à hauteur de 29%. Cette autoroute, comme toutes celles répondant aux mêmes normes, va générer ses propres ressources pour assurer son entretien et garantir sa pérennité, avec un tarif de péage qui tiendra dûment compte du pouvoir d’achat des usagers. Au-delà d’Ila Touba, le Président Macky Sall s’est également engagé à poursuivre le programme de modernisation de la ville sainte de Touba,  à travers un vaste réseau d’infrastructures routières et d’assainissement.

Safiétou Diop

Les Plus Populaire
Title
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15