People

Aux États- Unis, une maman donne naissance à des « vraies » triplées

  • Date: 27 juin 2016

Elles s’appellent Grace, Stella et Emily : ces 3 petites filles, des triplées monozyogotes, sont nées aux États-Unis au mois de mai 2016. Une naissance exceptionnelle.Une chance sur un 1,6 million : selon les médecins, voici la probabilité d’accoucher de « vrais » triplés . C’est pourtant ce qui vient d’arriver à Kimberly Fradel, une jeune maman qui vit dans l’État de Caroline du Nord, aux États-Unis… Un cas exceptionnel.Au mois de mai 2016, la famille Fradel s’est (vraiment) agrandie : Kimberly et son mari, Gavin, sont devenus les heureux parents de Grace, Stella et Emily, des triplées monozygotes. Conçues de manière naturelle, les trois petites filles sont issues d’un seul et unique oeuf, divisé en trois. Elles ont également partagé le même placenta – on parle de grossesse monochoriale. Résultat : comme les « vrais » jumeaux , elles sont totalement identiques à un détail près. En effet, les taches de naissance des fillettes ne sont pas situées aux mêmes endroits. Pas forcément le plus pratique pour les différencier !

Les grossesses multiples, sous haute surveillance

C’est au bout de 8 semaines que Kimberley a appris l’heureuse  nouvelle : lors de sa première échographie  celle du premier trimestre, dite « de datation » – la jeune femme a découvert qu’elle portait 3 enfants au lieu d’un. « J’ai failli tomber de la table d’examen ! » raconte-t-elle au journal Fox 8. À la maternité, pour différencier Grace, Stella et Emily, les (ingénieux) parents ont vernis leurs ongles de pieds avec 3 couleurs différentes. On espère quand même qu’ils ont utilisé un vernis à l’eau … « Bien sûr, au départ, nous étions inquiets. Mais nos familles, nos amis et nos voisins nous ont spontanément proposé leur aide, et nos employeurs ont été très compréhensifs, expliquent les parents. Nous allons y arriver ! » .En cas de « grossesse multiple de haut rang » (ce sont les termes scientifiques employés lorsqu’il y a plus de deux embryons), la future maman fait l’objet d’une surveillance toute particulière. En effet, les risques de complications sont importants : les foetus sont en effet exposés au syndrome transfuseur-transfusé, un déséquilibre des circulations sanguines. Les risques de prématurité, de diabète gestationnel , d’hypertension et de pré-éclampsie sont également plus élevés.

 

Auteur: Apolline Henry – TopSante

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15