Accueil / ACTUALITES / Awa Diop et Aminata Tall écartées de la confection des listes : Deux icônes du Pds en rébellion contre Macky Sall

Awa Diop et Aminata Tall écartées de la confection des listes : Deux icônes du Pds en rébellion contre Macky Sall

L’on s’achemine vers une rude bataille entre Macky Sall et ses deux «sœurs», Awa Diop et Aminata Tall, responsables du Mouvement national des femmes du Pds. Ces dernières sont outrées par leur mise à l’écart dans la confection des listes pour les législatives du 3 juin 2007. Elles ne digèrent pas que les femmes libérales soient lésées au profit des alliés et des transhumants. Ainsi, décident-elles d’entrer en rébellion et de se plaindre devant Me Wade.

Source : Le Quotidien
Les contestations nées des investitures de la coalition Sopi 2007 glissent de la base au sommet du Parti démocratique sénégalais (Pds). Après les sections et fédérations, c’est le Mouvement national des femmes du Pds, conduit par sa présidente Awa Diop et son secrétaire général Aminata Tall, qui décroche des flèches vitriolées sur le Premier ministre Macky Sall. En effet, cette révolte des icônes du Pds découle, selon des sources proches de la direction du Mouvement des femmes libérales, de la mise à l’écart des deux dames de fer du Pds dans la confection des listes.

Si l’on en croit les confidences de proches de Awa Diop et de Aminata Tall, ces dernières «ne digèrent pas que les listes soient faites sans elles. Elles accusent Macky Sall, Alioune Sow, Omar Sarr, Ousmane Masseck Ndiaye et Abdoulaye Faye, de s’être enfermés à la Primature pour faire ce qu’ils veulent. Or, ce sont les deux responsables (Awa Diop et Aminata Tall) qui devaient faire le choix des femmes à mettre sur les listes». La conséquence, soutient-on, est que toutes les femmes libérales connues et reconnues sont laissées en rade. Quelques rares sur les listes, y sont à titre de figurantes et dans des positions inconfortables avec des chances réduites d’accéder à l’hémicycle. «D’où les vents de protestations féminines notées depuis la publication des listes.» Cette situation a soulevé «l’ire de Awa Diop et de Aminata Tall qui se sont senties offensées par Macky Sall», poursuivent nos sources. Outre ces récriminations, des icônes du Pds «ne pardonnent pas au Premier ministre d’avoir investi Aminata Tall sur la liste départementale de Diourbel, car, sur la première mouture, elle était placée sixième sur la liste nationale. Aminata a des responsabilités nationales et elle ne devrait pas être confinée dans une localité». En effet, nos interlocuteurs soutiennent que cette attitude de M. Sall procède de sa volonté de faire payer au maire de Diourbel ses prises de position. L’on souffle que «les deux compères ne cachent pas leur déception devant l’attitude du secrétaire général national adjoint du Pds». Et d’autres sources d’ajouter : «Mme Diop et Tall ont clairement fait part de leurs inquiétudes quant aux conséquences que pourraient engendrer les listes qu’elles trouvent mauvaises.»

«COUP POUR COUP»

Même si Mme Awa Diop que nous avons jointe au téléphone «(se) garde d’aborder ce sujet», ses proches rapportent que «elle et Aminata Tall s’étonnent que la bande à Macky Sall ait servi les femmes des alliés et les transhumantes plus que les libérales pur jus. Qui ont tout donné au Pds et bravé toutes les épreuves». D’où leur conviction : «Macky a fait pire que Idrissa Seck. Il ne connaît rien du parti parce qu’il est venu récemment et il se permet de vouloir seul tout faire.»

Mais, nos sources préviennent qu’Awa Diop et Aminata Tall ne comptent pas seulement ruminer leur colère. «Elles décident de faire face et attendent le retour de Wade pour le mettre devant ses responsabilités», confie-t-on. Dans ce combat, la secrétaire générale des femmes libérales des Parcelles assainies, Coumba Souna Dieng, annonce la couleur. Ses pleurs raisonnent au bout du fil et ses menaces ne sont pas voilées : «Me Wade devra nous dire s’il a besoin de nous ou non. Au cas contraire, qu’il nous libère ! L’attitude de Macky Sall est une guerre ouverte contre nos deux responsables et nous lui rendront le coup. C’est un manque de considération aux femmes du Pds. Comment peut-on omettre des listes des responsables comme Bineta Sall de Yarakh et mettre Aminata Sokhna Thiam et Seynabou Wade à des positions humiliantes alors que des transhumantes sont privilégiées ?» Et de prévenir :

«Comme le Pds ne respecte que ceux qui leur tiennent tête, nous montrerons la voie à Macky Sall, auteur de cette injustice.» D’ailleurs, la révolte des deux responsables des femmes du Pds contre Macky Sall qui a contaminé la base commence à prendre de l’ampleur. «C’est dans ce cadre que s’inscrivent les rencontres programmées par le Mouvement national des femmes aujourd’hui et demain à la Permanence du parti.» rencontres, avise-t-on, «seront l’occasion pour les responsables de dégager leurs responsabilités de la confection des listes et d’appeler au calme, en attendant de rencontrer Me Wade».

À voir aussi

Le commandant du bateau Aline Sitéo Diatta est mort

Une triste nouvelle pour la marine marchande. Le commandant du bateau Aline Sitéo Diatta, Laurent …

African leadership Awards à Paris: Un franc succès !

La deuxième édition des African Leadership Awards a tenu toutes ses promesses. C’est dans le …