Accueil / ACTUALITES / Awa Guèye Kébé pas tout à fait avec Idy et pas encore avec Wade

Awa Guèye Kébé pas tout à fait avec Idy et pas encore avec Wade

Awa Guèye Kébé demeure la vice-présidente du parti Rewmi de Idrissa Seck. C’est du moins ce qui ressort du point de presse du secrétaire à la vie politique Pape Diouf, hier à l’issue de leur secrétariat national tenu au siège du parti à Dakar. En effet, interpellé sur l’audience que le président de la République aurait accordée au N°2 du parti, Pape Diouf a indiqué qu’il l’a appris au même titre que tout le monde dans la presse et qu’il n’a pas été informé de la rencontre par la concernée.

Source : Le Matin
Il a cependant ajouté qu’« être reçu par le président de la République ne signifie pas retourner au Pds », car lui-même a été voir Me Wade et est plus que jamais déterminé à cheminer avec Idrissa Seck. De même, sur la réunion d’hier à laquelle Awa Guèye Kébé n’a pas assisté alors qu’elle a reçu sa convocation, Pape Diouf dit ne pas être en mesure de parler de cela.

Par contre, précise-t-il, « tel que je connais Awa Guèye Kébé, s’il y a une décision à prendre, elle est assez courageuse pour la signifier. Mais du moment où ce n’est pas le cas, nous précisons qu’elle reste membre à part entière du parti et continue à défendre les intérêts de Rewmi ». Toujours dans le même ordre d’idées, concernant les problèmes auxquels le parti fait face ces derniers temps, il a été noté l’existence d’une sorte de courant appelé « Crédit » et animé par le trésorier national Insa Sankaré. À ce propos d’ailleurs, la précision viendra du concerné qui a tenu à éclairer la lanterne des journalistes.

C’est ainsi qu’il a affirmé que « c’était un espace de réflexion, de dialogue et d’expression démocratique qui n’avait rien d’un courant ».

Mais comme il l’a précisé, « le secrétariat national a estimé que cela pourrait prêter à confusion et que les problèmes qui sont discutés là-bas peuvent être pris en charge par les instances du parti »

Et, à lui de préciser : « Je demande à tous ceux qui ont adhéré à ce projet de surseoir à leurs activités et de laisser le soin au parti de s’en occuper ». Par ailleurs, par rapport à la dernière sortie de Jean Paul Dias dans la presse faisant état d’un manque de considération dont il serait victime de la part de son allié le parti Rewmi, M. Diouf a signalé que cela « n ‘est qu’un malentendu et que le parti doit estime et reconnaissance à M. Dias car faisant partie des rares leaders à avoir soutenu Idrissa Seck quand il était en prison en lui rendant visite et mieux encore, en étant disposé à porter sa candidature lors des supputations que le nom Rewmi avait créées à sa naissance ».

À ce titre, souligne M. Diouf, « le parti réaffirme sa détermination à mobiliser toute son énergie pour maintenir tous les militants à quels que niveaux où ils se situent, et à raffermir davantage les rapports fraternels avec les partis alliés »


À voir aussi

Verdict attendu dans le procès de Khalifa Sall La vérité tient à un fil

REWMI.COM Les plaidoiries ont été bouclées hier. Le Procureur et les avocats ont vidé leurs …

Rapport d’amnesty sur le Sénégal Macky, la justice et les forces de l’ordre au-dessus de la loi

Amnesty International a publié hier son rapport annuel sur la situation des droits humains dans …